MOT DEFINITION
P.M.S.

Acronyme américain de Pre-Menstrual Syndrome (Syndrome Pré Menstruel). Employé dans un sens macho pour lequel il ne peut-être qu'évident que n'importe quelle femme va devenir complètement irrationnelle pendant cette période.

P.O.V.

Acronyme pour "Point Of View" (point de vue).
En France le terme est "Caméra Subjective". Cela signifie que dans un film, le spectateur voit l'action au travers des yeux de l'acteur.

Paddle Petit instrument plat en caoutchouc utilisé dans les séances de domination pour frapper notamment sur les fesses.  
Pachole Expression marseillaise (on retrouve aussi pacholle ou pacholette). Sexe féminin. "Elle a la jupe à ras de la pachole".
Page (Bettie)

(1923-2008) parfois orthographié Betty. Modèle américain lancée par le photographe Irving Klaw en 1952, elle acquit rapidement une grande popularité grâce à ses photos de nus qui s'orientèrent très vite vers le bondage et le sadomasochisme (tantôt soumise, tantôt dominatrice). Dotée d'un corps superbe et d'un sourire désarmant, elle fut le modèle le plus photographié des années 50, Disparue de la circulation en 1957, après avoir servi de modèle à Bunny Yeager, on apprit plus tard qu'elle était devenue mystique puis schizophrène.

Paillasson 

Se dit d'une femme avec qui les hommes ont des rapports sexuels sans égard pour elle. Pour Delvau c’est aussi un "homme trop porté sur son membre ; libertin à qui la qualité importe peu, pourvu qu’il ait la quantité"

Paillassonner  Courir la gueuse.
Païva (la)

Esther (puis Thérèse) Lachmann, marquise de Païva, 1819-1884. Demi-mondaine d'origine russe, elle épousa en 1851 en 3èmes noces un riche marquis portugais qui lui donna son nom et se suicida en 1870. Elle épousa en 4èmes noces un riche cousin de Bismark qui lui offre un hôtel 28 place Saint-Georges puis qui lui en fait construire un autre, fort luxueux au 25 avenue des Champs-Élysées. En cet hôtel dit de La Païva, elle reçut : les frères Goncourt, Richard Wagner, Hans von Bülow, Edmond About, Eugène Delacroix, Ernest Renan, Adolphe Thiers, Charles Baudelaire, Théophile Gautier, Hippolyte Taine, Jules Grévy, Sainte-Beuve et Léon Gambetta. (pour ne citer que les plus connus) Accusée d'espionnage au profit de l'Allemagne, elle fut expulsée de France en 1877.

Pamoison

Perte de conscience (généralement assez brève) ou malaise consécutif à une émotion. Synonyme abusif d'extase. "Joseph était en pamoison devant les pieds de Célestine."

Papegneur 

Dragueur. Jean Baptiste Harang dans "la chambre de la Stella" (2006) parlant d’un membre de sa famille : Il était papegneur patenté. Le verbe « papegner » vient de ma famille maternelle et morvandelle, mais je n’en sais pas d’autre qui dise aussi bien cette manie de tripoter toutes les femmes, entre chatouille et provocation, des gestes moitié innocents, moitié égrillards qui expriment à la fois la gourmandise et l’aveu d’impuissance...

Papelardinet 

Sexe féminin.

Paper boy

Ce film de Lee Daniels (2012) avec Nicole Kidman fut l'un des 6 films représentant les Etats-Unis à Cannes en 2012. Il fut hué par les chochottes festivalières lors de sa projection, puis vilipendé par la critique bien-pensante (Télérama, Libération). On comprend pourquoi : Nicole Kidman joue à contre-emploi en n'hésitant pas à payer de sa personne. Si la scène de masturbation publique est simulée, celle (très brève) où elle urine sur Zac Efron pour le guérir de son allergie aux piqûres de méduses ne l'est pas !. Quant au thème central, c'est l'hybristophilie !

Papillons de l’amour Euphémisme pour désigner les morpions !
Paraguay

Parmi tous les innombrables noms donnés au sexe féminin et que nous ne pouvons reprendre faute de place, celui-ci me plait bien, bien que je sois incapable d'en expliquer le pourquoi.
Monique m'interpella alors et me demanda si je désirai voir son Paraguay.

Paraphilie

Nouveau nom qu'ont trouvé les psychologues et les psychiatres pour désigner à la fois les fantaisies sexuelles et les perversions réelles !
Ce qui est remarquable c'est que ça change tout le temps ! Jusqu'à la fin des années 1950, tout ce qui n'était pas de la pénétration vaginale était considéré comme perversion ou aberration ; y compris la masturbation et l'homosexualité. On a ensuite parlé de déviation ou de déviance. Il y eu bien une tentative après la révolution sexuelle des années 70 (qu'en reste-il aujourd'hui ?) de voir les choses autrement et on parla de variance.
Aujourd'hui, on parle de paraphilie, c'est plus joli ! Mais on reprend la même liste de laquelle on a tout de même ôté masturbation, homosexualité et sodomie. Et on nous considère toujours comme des malades, des gens qu'il faut soigner, qu'il faut aider à s'en sortir, etc
Mais les gars, on ne vous a rien demandé ! Nous on est bien dans notre peau !
Ce site et quelques autres adoptent une position très claire en la matière : Il y a perversion quand un comportement peut porter atteinte à l'intégrité morale ou physique d'autrui, à sa liberté, à son libre arbitre. Sinon on fait ce qu'on veut de notre corps entre adultes responsables, informés et volontaires. Certains parlent donc de sexualités marginales, nous préférons pour notre part parler de sexualités alternatives ou de fantaisies sexuelles.

Paravent érotique


Le paravent - objet tombé en désuétude - est un dispositif constitué d'une suite de panneaux verticaux articulés se pliant en accordéon, destinée à isoler des regards. La peinture, le théâtre et le cinéma ont exploité l'aspect érotique et fantasmatique du paravent. Imaginons maintenant que chaque panneau soit percé à 80 cm du sol d'un trou de 10 cm de diamètre et vous aurez chez vous un glory hole qui viendra pimenter vos soirées privées entre amis ! La pratique ayant été illustrée dans le film " les Belles dames du temps jadis" (Werner Hedman, 1976), on nomme parfois ce dispositif "Paravent danois".

Parenthèse 

Sexe de la femme.

Paresseuse La paresseuse est une position "reposante" où les deux amants sont face à face et couchés de côté, cela avec toutes les variantes et possibilités que l'on peut imaginer. Elle est également appelée position du " coffret à bijoux " ( ?)
Parpignolle Membre viril. In Rabelais
Parthénophilie Plaisir de déflorer. Terme ancien qui désignait un intérêt sexuel pour les jeunes femmes pubères
Partie carrée Rapports sexuels simultanés et échangistes impliquant quatre personnes
Partie fine Synonyme de partouze en langage soutenu
Partouzard (ou partouzeur) : participant/adepte des partouzes . Quant aux femmes elles étaient en majorité bien coquines coucheuses en diable semblait-il et probablement partouzardes (Raymond Queneau, Loin de Rueil, 1944)
Partouze Amour avec un grand tas ! Francisation du mot anglais "Party". Dans le langage courant, ce terme générique sert à designer des rapports sexuels simultanés et échangistes impliquant plus de deux personnes. Quant au problème fondamental consistant à savoir si on écrit "partouze" avec un "z" ou "partouse" avec un "s", et bien on n'en sait rien et d'ailleurs le Petit Larousse n'a pas tranché non plus...!
Parurésie (ou urinophobie, ou syndrome de la "vessie timide") : Impossibilité ou grande difficulté à uriner en présence d'autres personnes.
Pascal 

Le vit (Delvau)

Passe Nom féminin désignant le rapport sexuel entre une personne prostituée et son client. Dans le milieu des escorts-girls, on appelle ça un meeting, ça fait plus classe !
Passif Notion employée principalement dans les rapports homosexuels ou homme/transsexuelles. Le passif est celui qui pratique la fellation et/ou qui se fait sodomiser. Que suivant les époques, l'homosexualité ait été mal acceptée ou carrément réprimée, le passif était davantage méprisé que l'actif. Le passif est souvent connoté comme soumis ce qui constitue un regard archaïque sur ces rapports. Jadis la distinction actif/passif voulait calquer les rapports hommes/femmes de l'époque dans lequel l'homme dominait. (d'où la question stupide qu'on entend encore parfois : Qui c'est qui fait la femme ?"). Aujourd'hui s'il est vrai que certains sont plus passifs qu'actifs et vice-versa. on sait que la limite peut être floue à ce point que certains se disent autoreverse.
Passing Peut se traduire approximativement par “crédibilité” (autrement dit, un(e) travesti(e) qui a un bon passing est crédible en en tant que sujet du sexe opposé)…
Cela inclut évidemment l’aspect physique (vêtements, maquillage, coiffure, …), mais aussi la voix, le comportement, les attitudes, bref, tout ce qui fait que l’on reconnaît/détermine (ou non) le sexe/genre d’une autre personne
Pastiquette 

Si dans sa chanson "La pute au grand cœur", (album, le plaisir des dieux, 2007) Pierre Perret emploie ce mot comme synonyme d'une passe de prostituée (Puis pour dix euros c’est la pastiquette/Un quart d’heure au plus pour mouiller l’tison), il se trompe : la passe dont la pastiquette est synonyme est la passe anglaise, un redoutable jeu de dés et d'argent.

Paupiette Terme employé par certains photographes amateurs pour désigner un cliché dont on a masqué ou coupé volontairement le visage du modèle.
Paxillus 

Pieu. Le membre viril, in Rabelais.

Payée au bouchon (être) Pour une hôtesse de bar, c’est être rétribuée au nombre de bouteilles (de champagne) qu'on fait consommer.
Sur la Photo, Mercedes, entraîneuse de bar, payée au bouchon, Le Caire 1945, photo Van Leo (1921-2002)
Pearl (Cora)

(Emma Elizabeth Crouch, 1835-1886) actrice lyrique et courtisane, elle se distingua à la scène avec le rôle de Cupidon dans Orphée aux Enfers de Jacques Offenbach (1867) et au lit en étant (entre autres) la maîtresse du duc de Masséna, du Prince d’Orange, du duc de Morny, du Prince Jérôme Bonaparte et sans doute de l'empereur Napoléon III. Les mauvaises langues la surnommèrent "la grande horizontale". Un jour à table devant ses invités, elle les met au défi que le plat suivant ne sera jamais découpé. Elle quitte la pièce quelques instant et revient complètement nue, entourée d’une garniture de persil sur un plateau d’argent porté par quatre laquais ! Pari gagné ! Elle écrivit ses mémoires intitulées comme il se doit "Mémoires de Cora Pearl".

Pearl necklace Littéralement "collier de perles" : cravate de notaire avec éjaculation.
Pearling (ou beading) désigne l'installation de petites billes sous la peau du pénis, de manière à former un collier de billes sous-cutané. Quant à l'échelle (ou ribs), c'est l'implantation de quelques tiges de métal, à l'horizontale, de la base du pénis jusqu'au gland. On dit de ces interventions qu'elles multiplient les sensations des deux partenaires lors de la pénétration. "Ce qu'on implantera sous la peau peut aussi être fait sur mesure, en fonction du désir du client. Je sculpte pratiquement toutes les formes dans la silicone", explique Efix Roy, perceur et scarificateur québécois
Péché contre nature Désigne la sodomie dans le vocabulaire de l'Eglise.
Pécule Le membre viril. In Rabelais
Pédérastie Fait d'être attiré sexuellement par  les jeunes garçons. (au sens étymologique). Utiliser ce terme comme synonyme d'homosexualité masculine procède donc d'une généralisation abusive.
Pédette Femme ne fréquentant que des gays.
Pédiophilie Attirance sexuelle trouble pour les poupées, les ours en peluche...
Pédiquer Terme vieilli et pédant pour "Sodomiser" (vient du du latin paedicare, utilisé dans le manuel d’érotologie de Forberg.) Mots associés : Pédicateur : celui qui sodomise. Pédication : sodomie
Pédophilie

Comportement sexuel impliquant la participation de jeunes enfants, garçons ou filles impubères. Certains faits divers monstrueux ont eu un tel impact qu'une chape de plomb est tombée sur toute tentative de débat serein sur le sujet.
En ce qui nous concerne, nous indiquerons simplement que nous combattons sans aucune ambiguïté la pédophilie que nous considérons comme un abus sexuel. Mais nous affirmons également que la sexualité enfantine ça existe aussi. Point barre.
Le terme connaît aujourd'hui une extension sémantique malheureuse (notamment de la part des médias et de ceux qui en reproduisent les erreurs) élargissant le terme à toutes relations sexuelles avec un mineur de moins de 18 ans. Là aussi il ne faut peut-être pas tout mélanger ! Mais nous ne sommes cependant pas idiots au point de croire qu'une relation volontaire avec une personne de 17 ans ½ soit systématiquement un abus sexuel.

Pee Pisse, pipi, urine
Pee squad

(pee=pisse, squad = équipe, bande, groupe) : Pisseurs en bande. Un pee squab est donc un arrosage collectif à l'urine.

Peep-show Show souvent primaire exécuté par une fille (déshabillage, exhibition) ou par un couple (mixte ou lesbien) devant des spectateurs enfermés dans des cabines munies de glaces sans tain ! Si le peep-show lui-même constitue une bonne façon de se rincer l'œil pour pas trop cher, il n'en pas de même pour sa conclusion proposée : La fameuse cabine spéciale (ou salon privé) dans laquelle la fille est censée vous faire un spectacle personnalisé pour un rapport qualité prix absolument pas évident. A lire : Chaud le peep-show" par Jean-Sébastien Tiroir.
L'image représente la devanture d'un peep-show à Liège rue de Gueldre.
Pegging Terme anglo-saxon. Pratique sexuelle au cours de laquelle une femme pénètre l'anus d'un homme à l'aide d'un gode-ceinture.
La proposition de certains sites d'adopter en équivalent francisé le néologisme "chevillage" a fait un flop.
Le terme et sa pratique ont été très largement popularisés aux Etats-Unis et au Canada par Dan Savage.
Pelissier (Olympe)

(1799-1878) Cette demi-mondaine tenait salon sous la restauration. Elle fut le modèle du peintre Horace Vernet (1830). Elle eut de nombreux amants réguliers dont Eugène Sue et Honoré de Balzac. Elle rencontra le compositeur et cuisinier Gioachino Rossini en 1830, prit ses affaires en main (sic) et l'épousa en 1846.

Pelotons Les génitoires. In Rabelais
Pelvis Terme d'anatomie désignant le contenu du "bas-ventre", S'agissant d'organes internes (vessie, partie intérieure des organes génitaux, rectum), l'utilisation de ce terme dans la littérature érotique parait assez incongru.
Pendeloche

Membre viril. On emploie parfois aussi "pendeloque" ce qui signifie "bijou suspendu"

Pendoises Les testicules. In Rabelais
Pénil Elévation charnue située à la base du pubis féminin et qui se couvre de poils à l'âge de la puberté. Synonyme : Mont de Vénus.
Pénis Il est d'usage d'employer ce synonyme du sexe masculin que lorsque celui-ci est au repos. Voir Phallus.
Pénis captivus Désigne la capture du pénis par le vagin, dont on ne peut plus sortir ! Techniquement l’explication est assez surprenante : il s'agit d’un spasme des muscles releveurs de l'anus.
Solution : Pas de panique, pas besoin de téléphoner aux urgences, ni de se faire asperger d’eau, une simple introduction du doigt dans l’anus de la dame suffit à débloquer la situation !
Fréquent chez le chien, à cause de la forme particulière de son sexe, le pénis captivus est rare chez les humains.
Périnée Espace compris entre les organes sexuels et l'anus, à ne pas confondre avec les Pyrénées qui sont un espace compris entre la France et l'Espagne.
Période réfractaire

Période se situant juste après l'orgasme et pendant laquelle il est physiologiquement impossible d'en obtenir un autre. Cette période variable selon le sexe et l'âge peut aller de quelques minutes à plusieurs heures. Cette période peut s'accompagner d'une hypersensibilité douloureuse des zones érogènes et chez l'homme d'un stress post-éjaculatoire.

Péripatéticienne C'est à tort que certains pensent qu'il s'agit là du terme "officiel" et savant pour designer une prostituée. Il s'agit à l'origine d'une boutade évoquant le courant philosophique grec des péripatéticiens, littéralement "ceux qui marchent"... d'où l'analogie avec une certaine forme de prostitution.
Perle L'expression "c'est une perle" parfois employée pour désigner une femme qui pratique volontiers la sodomie est souvent considérée à tort comme une flatterie alors qu'elle est purement descriptive : pour faire un collier, une perle s'enfile dans les deux sens...
Perroquet 

Le membre viril, qui répète toujours la même chose (sans parvenir à ennuyer les femmes). In Rabelais.

Persiller 

Faire son persil. Se promener, le soir, quand on est putain libre, sur le trottoir des rues et des boulevards où l’on est assurée de rencontrer des hommes qui bandent ou à qui l’on promet de les faire bander. (Delvau)

Persilleuse  Prostituée qui se promène pour chercher de l’ouvrage. Les persilleuses typiques ou boulonnaises, se tiennent le long des allées, des contre-allées du bois de Boulogne, du bois de Vincennes. Ces hamadryades entraînent dans les taillis les infortunés que leurs charmes ont séduits. La persilleuse est souvent une pseudo-ouvrière ou une ouvrière sans ouvrage. Elle va alors au persil avec un petit panier à la main. Bien des filles du peuple font croire à leurs parents qu’elles vont à l’atelier et n’ont d’autre occupation que de faire leur persil. (Rigaud)
Personal Services Un film de Terry Jones (1987) avec Julie Walters. Pourquoi cet excellent film de l'ex Monty Python, Terry Jones n'est-il pas plus connu ? Inspiré librement des mémoires de Cynthia Payne, tenancière d'un bordel clandestin (et qui servit de consultante pour le film). Cette comédie jette un regard amusé et amusant sur la prostitution en dénonçant l'hypocrisie ambiante. Julie Waters dans le rôle de la logeuse, devenue prostituée, puis tenancière est délicieuse en femme déterminée et pleine d'humour. Un petit bijou à redécouvrir. (voir aussi Popozogoulo et FOZN)
Pervers polymorphe Individu se reconnaissant dans plusieurs sexualités alternatives. Par exemple, dans la pratique (et non pas dans les films), la sphère SM satellise autour d'elle plusieurs autres sexualités : uro, bisexualité, travestissement, fétichismes... Le soumis du couple SM est très souvent un pervers polymorphe ! Rassurez vous : ce n'est pas une maladie, et sur Vassilia on est tous un peu polymorphes !
Perversion du merveilleux Qui tire un conte vers un imaginaire décadent (sic)
En fait, tous les contes classiques peuvent s'interpréter de façon érotique, (il y a des tas d'ouvrages là-dessus) mais il y en a toujours que ça gêne ou que ça choque...
Perversion sexuelle voir déviation sexuelle
Pet vaginal (flatus vaginalis) : expulsion sonore d'air du vagin pendant un rapport sexuel. Ce phénomène est provoqué par une diminution du tonus musculaire des parois vaginales qui n'enserrent pas correctement le pénis et laisse entrer l'air. Nous ne résistons pas au plaisir de recopier le remède indiqué par wikipédia "se remuscler son vagin ou voir un spécialiste (gynécologue)" !
Pétale de rose

Excitation buccale de l'anus. Le mot savant tendant à s'imposer au détriment d'anulinctus est anulingus. Certains auteurs distinguent la feuille de rose, qui serait une caresse superficielle de la zone anale et le pétale de rose, qui serait une caresse plus... profonde.
Le pétale de rose est aussi un vin rosé du sud de la France. Plutôt léger à la robe claire, assez féminin et tout à fait délicieux.

Pétales Grandes lèvres vaginales.
Péte-en-gueule

Ancien nom pour anulinctus.
Feuille de rose est quand même autrement poétique !

Petit 

Le derrière, dans le jargon des filles.

Petit chien, grosse queue Façon de parler proverbiale pour dire que les hommes de petite taille ont presque toujours un fort membre, comme contraste à l’Hercule ancien, qui n’avait qu’une quéquette. (Delvau, 1864)
Petit frère  Le membre viril.
Petit intérieur

Sexe de la femme.
La Julie, ma belle copine qui bosse à l'extérieur me suggère de m'occuper de son p'tit intérieur. (Boris Vian, repris par Henri Salvador dans «Je ne peux pas travailler »).

Petit salé Expression employée par Guillaume Apollinaire dans les 11.000 verges pour désigner le léchage entre et sur les doigts de pied.
Petit train Position sexuelle impliquant au moins trois protagonistes, se positionnant les uns derrière les autres. Le premier est passif, le second est à la fois actif et passif et le troisième est actif. On peut imaginer toutes sortes de combinaisons (avec des gays, des bisexuels, des transsexuelles, des femmes harnachées de gode ceintures). Dans le cas d'un petit train bisexuel impliquant une femme et deux hommes, on dira de celui qui est au milieu qu'il est entre bique et bouc !
Petite mort C'est le moment où, immédiatement après l'orgasme, le corps et le cerveau semblent se déconnecter pendant quelques instants
Petites marchandes de plaisir (les)

Roman érotique écrit par Jacques Cellard (1990). Le texte écrit du point de vue de Lulu, l'héroïne nous retrace son journal tenu alors qu'elle est pensionnaire d'une maison close "l'Odalisque". Il nous fait suivre les pérégrinations d'une prostituée décontractée et fière de l'être, sans pour autant tomber dans l'angélisme. Un émoustillant catalogue de fantaisies sexuelles mais surtout un regard intelligent et décalé sur le monde de la prostitution aux antipodes du politiquement correct.

Petitjean (Francesca)

Née en 1963 à Cannes, elle a d'abord été une bodybuildeuse de très haut niveau (participation à plusieurs championnats d'Europe et du Monde en 1989 et 1996) avant de se recycler dans le cinéma porno (en tournant notamment pour José Bénazéraf en 1998 dans "Acteurs pornos en analyse" avec Karen Lancaume, Skye Blue et Fovéa).

Pétition de Pauline (la) Signée par 60.000 professionnelles en 1830, elle contribua, dit-on, à renverser Charles X et à déstabiliser le préfet de police Magnin, père la pudeur, qui tenta d'interdire la prostitution sur les trottoirs de la capitale. C'était le bon temps...
Pétrusquin 

Fesses. Synonymes : pétrousquin, valseur, dargeot, dargif, dargiflard, derche, joufflu, meules, miches, noix, pétard, prose, train…

Petting Mot américain, le petting est en fait une sorte de mélange de masturbation mutuelle et de caresses, excluant toute pénétration et tout rapport buccaux-génitaux.
Phallophilie

Fascination féminine ou gay sur les sexes de tailles exceptionnelles. Dans les récits érotiques incluant ce fantasme, les bites sont mesurées au millimètre près…

Phallus Il est d'usage d'employer ce synonyme du sexe masculin que lorsque celui-ci est en érection. Voir pénis.
Phase en plateau

Moment où l'excitation féminine est arrivée très haut et ne montera plus guère avant l'orgasme.

Phicidisser 

D'après "Les mots et la chose" (Jean-Claude Carrière, Plon) Suétone a créé ce mot pour dire "se faire lécher les testicules par de jeunes chiens."

Philtre d'amour Bien l'écrire avec "ph" ! Elixir d'amour. On emploie aujourd'hui où la mode linguistique préfère les mots chics à la poésie, le terme aphrodisiaque. Et puis, il ne faut pas se tromper, dans le film "Blanche Neige" (Tarsem Singh -2012), la méchante reine (Julia Roberts) fait boire au prince charmant un élixir... pour chiens !
Phimosis Rétrécissement congénital du prépuce empêchant le gland de se libérer et rendant l'érection douloureuse. Cette situation si elle perdure pose des problèmes hygiéniques, sexuels et psychologiques. Ça se résout par une série de décalottements manuels, mais dans certains cas il faut intervenir chirurgicalement (simple incision ou circoncision). Louis XVI, qui était affecté de cette anomalie finit par se faire opérer afin de consommer son mariage avec Marie-Antoinette. En revanche, Louis XVIII refusa l'opération, ce qui explique peut-être son homosexualité tardive.
Phlébotomiseur 

C'est un mot employé énormément dans les textes du marquis de Sade, qui fait office de "saigneur" (phlébo = veine).
Homme qui pratique les saignées. Et Sade en abuse et abuse.

Phoque C'est à tort que cet animal jouit d'une réputation homosexuelle. Si certaines bestioles n'hésitent pas à fricoter avec leurs congénères du même sexe (cerfs, bonobos, chiens, dauphins, girafes, lions, orques, putois et pas mal d'oiseaux), on a rien détecté de semblable chez le phoque. Alors pourquoi dit-on "pédé comme un phoque" ? Parce qu'il s'agit d'une altération sémantique. L'expression d'origine est "pédé comme un foc". Un foc étant une voile à l'avant d'un navire, le marin peut en cas de tempête se la prendre par derrière...
Photos blanches

La photo érotique est souvent prétexte à une séance de voyeurisme, certains ne faisant jamais développer les photos qu’ils ont prises. Le plus fort c’est que certains ne se donnent même pas la peine de mettre une pellicule.
Ce sont les PSP = Photos sans pellicules dites Photos blanches.
Il est de coutume pour la demoiselle de faire comme si elle ne s’était aperçue de rien. Elle poussera même le vice jusqu’à demander un jeu de photos pour elle... qu’elle ne recevra bien sûr jamais. On dit aussi "photographier à blanc"
Mais aujourd'hui avec le numérique tout cela a changé...

Phtirius 

Phtirius pubis, morpion, responsable de phtiriase pubienne.
Le Phitirius Inguinalis  est un autre pou de pubis, appelé tout aussi communément morpion.

Pichard (Georges) (1920-2003) dessinateur et scénariste de bande dessinée, il commença sa carrière par des dessins à l'humour assez lourd, pour continuer par s'exprimer pleinement dans un monde d'érotisme peuplée de jeunes femmes aux formes épanouies en collaborant à Charlie (Paulette à partir de 1971). L'évolution vers la pornographie aura lieu en 1977 avec Marie Gabrielle de Sainte Eutrope. Dès lors, ce sera un festival de "perversions" diverses et variées où s'exprimera un certain sadisme : (ses femmes sont toujours aux prises avec l'adversité). Mais Pichard, malgré les tourments qu'il leur fait subir reste un amoureux des femmes et de leurs formes et sait aussi faire partager des moments de tendresses. A noter que uro est toujours très présente chez cet auteur.
Picotin d’avoine

Ration de sperme que l’homme marié donne plus ou moins fréquemment a sa femme, afin qu’elle n’aille pas se plaindre a ses voisines, et surtout se faire consoler par ses voisins ! (Delvau, 1864)

Pictophilie voir Scopophilie...
Piercing Pratique consistant à percer une partie du corps pour y placer un bijou.
Ceux qui s'offusquent de cette mode oublient de prendre en compte que le percement des oreilles permettant d'y accrocher des boucles date de l'antiquité.
Pignon Membre viril. In Rabelais
Pillow Fight Autrement dit, bataille de polochon. Les organisateurs de wrestling incorporent de plus en plus cette spécialité dans leurs shows.
Spectacle déconseillé aux personnes allergiques à la plume !
Pilon Membre viril. In Rabelais
Pilou-pilou

Sexe féminin :
(...) la main dans la main et la zigounette dans le pilou-pilou - Pierre Desproges

Pilori Dispositif composé d'un poteau muni d'un carcan sur lequel certains malfaiteurs étaient jadis exposés au public. Le BDSM en a retenu l'idée comme un moyen parmi d'autres d'immobiliser un soumis. Il en existe différentes sortes, des verticaux classiques, des horizontaux multi-carcan permettant d'immobiliser les mains, le visage... et les chevilles...
Pilum (javelot) : membre viril. In Rabelais
Pimp Terme anglo-saxon pour proxénète
Pin-Up

Etymologiquement vient de "pin" (épingler) et "up" (en haut).
Dessins ou photos de femmes présentés de façon très suggestive, que les militaires américains épinglaient dans leurs chambrées. La définition s'est ensuite étendue aux femmes dont le physique paraissait digne d'en épingler la photo.

Pince-fesses

A l'origine, bal servant de prétexte à des flirts poussés et plus si affinités. Peut se dire aujourd'hui de n'importe quelle soirée dansante permettant, explicitement ou non, ce genre de choses. Très sympa votre petit pince-fesses, Marie-Chantal !

Pinces à seins

Gadget sexuel utilisé en BDSM pour stimuler les tétons. Les pinces à linge sont certainement celles qui sont le plus employées, mais on peut aussi utiliser : les pinces "à torchons" dites alligator (aux extrémités dentées), les pinces à nappes munies de poids, les "pinces à verres", répliques miniatures des pinces à linges, les pinces "à sachets", les pinces à dessins, les pinces-baguettes... Sans oublier le portemanteau à pinces qui offre des possibilités intéressantes mais dont l'esthétisme est assez limite ! Les pinces que l'on trouve en sex-shop ont un inconvénient : elles sont chères ! Par contre, elles offrent (en principe) toute sécurité. On y trouvera des pinces articulées (dites Pinces Japonaises), des minis étaux et des serre-joints réglables (clamps), et même des mini tapettes à souris. A lire à ce sujet : La torture des seins par Wanda Lee.
La pince à seins peut être utilisée avec parcimonie sur toute autre partie du corps, notamment sur les zones érogènes (lèvres vaginales, testicules...)

Pinces japonaises (appelées à tort pinces chinoises, car le français nul en géographie a tendance à confondre tous les pays d'Asie). Il s'agit de pinces à seins vendues en sex-shop et munies d'un mini-coussinet de sécurité, ce qui fait qu’elles ne peuvent être blessantes. La chaînette qui les relie permet de jouer des deux tétons de façon simultanée.
Pinces-baguettes (ou pinces chinoises) : Pinces à seins naturelles, sans aucun mécanisme, d'environ 35 centimètres de long (voir croquis) formées de deux baguettes taillées dans le même morceau de bois, et non complètement séparées et comprenant une longue entaille dans la partie inférieure (les bras) une petite entaille dans la partie supérieure (la pince). Si l'on serre les "bras", la pince s'ouvre par contre pression !
Pine Mot argotique désignant le pénis qui a eu son heure de gloire et qui semble maintenant s'effacer au profit de "bite". Etymologie douteuse : Du latin pinéa pour pomme de pin ou plus simplement déformation de pénis. Ne dessinez pas des pines sur les murs, même si vous avez un réel talent de dessinatrice. (Pierre Louÿs)
Pinguisophilie Attirance pour les gros. Il est ici question de gros et non pas d'obèses : ne confondons donc pas pinguisophilie et obésophilie...
Pipe

Fellation. Lors d’une pipe, c’est tout l’univers subtil de la sensualité qui est sollicité.  En vous y adonnant vous serez en mesure d’apprécier : le goût, l’odeur, la douceur de la peau qui plisse, le velouté du gland, la rondeur de la hampe et des bijoux de famille qui roule sous la bouche, la sinuosité des veines sous la langue, la mollesse attendrissante d’une couille frémissante, la ferme plasticité des chairs, la vue d’un jet, ou d’un jaillissement émouvant, la chaleur et le goût acre du sperme… voilà (Lili Gulliver)

S'emploi aussi en tant que verbe : "Tu veux que je te pipe ?"

Pipe Cambodgienne Fellation pratiquée avec du thé chaud dans la bouche ! Bien sûr, le thé pourra être remplacé par votre boisson chaude favorite... La sensation est délicieuse. On peut aussi varier les plaisirs de la fellation avec des boissons glacées ou alcoolisées. Ainsi, la pipe à l'alcool de menthe était une spécialité des bordels au début de 20ème siècle.
Piriforme En forme de poire (des seins piriformes).
...et non pas pisciformes comme lu quelque part, ce qui voudrait dire en forme de poisson...
Piss-licking Action consistant à lécher les parties du corps d'un partenaire qui ont été mouillées d'urine.
Pitchou Québécisme pour clitoris.
Plaisir anal Et au pluriel ce sont les plaisirs anaux ! Ce sont les feuilles de roses, le doigtage anal, l'introduction de sex-toys appropriés et la sodomie (liste non limitative).
Chez l'homme, le plaisir prend sa source de par la proximité de la prostate qui est une zone hautement érogène.
Chez la femme, outre l'aspect psychologique, les mouvements de va-et-vient dans une région à proximité immédiate du vagin peuvent conduire à de puissants orgasmes.
Plan cul

Projet de rencontre sexuelle (tout le monde avait compris mais le Petit Robert a tenu à l'introduire dans son édition 2014 !). Nous ne résistons pas cependant à vous offrir la définition du Wiktionnaire, qui vaut son pesant de cacahuètes : "Projet d’ébats sexuels dénués de sentiment et généralement limité à une seule rencontre, mais qui peut parfois devenir récurrent, entre les partenaires pour un projet d’accouplement."

Playpiercing "On met les aiguilles sur le corps juste pour s'amuser, sans mettre de bijoux et après on enlève tout" (définition donnée par un lecteur... chacun son truc...).
Plotte Sexe féminin (québécisme)
Ploutos Cette comédie d'Aristophane (388 av JC) constitue l'un des plus anciens témoignages directs sur le sujet de la prostitution masculine en direction des femmes. Il y est en effet question des déboires d'une vieille femme avec son gigolo.
Plug (ou plug anal) Godemichet destiné à la pénétration anale et muni d'un socle permettant d'éviter toute "absorption" par le rectum. Appelé aussi Anus-Picket.
Plumpers De plump (bien en chair, grassouillette). Mot-clé désignant sur les sites américains les galeries avec ce genre de personnes.
Pluralité masculine

Voici un fantasme (et/ou une pratique) qui fait couler beaucoup d'encre ces temps-ci. On se demande bien pourquoi !
Il s'agit ni plus ni moins d'une femme qui dans un même lieu va s'offrir à plusieurs hommes, soit les uns après les autres, soit en même temps soit en combinant les deux... le
gang bang n'étant que l'une de ses formes possible.
La frange la plus radicale des féministes hurle après cette pratique qui serait dégradante, qui mettrait la femme au même rang que les hommes les plus machos (si, si !) et qui se contenterait de façon inconsciente de la placer dans un scénario de soumission aux hommes... et on en passe. Et de donner pour preuve que tout cela ne peut être qu'uniquement physique et que la femme ne pourrait s'accomplir dans un acte sexuel purement physique....
Nous dirons, nous une fois de plus qu'à partir du moment où il y a consensus, chacun fait ce qu'il lui plait... Si cette pratique déplait tellement aux "ultra-féministes" c'est parce qu'elle banalise le sexe (de même que la prostitution, la pornographie... ), alors que ces dernières cherchent à le sacraliser.
On lira avec délectation le livre de Cathy Millet "les aventures sexuelles de Cathy M", qui s'est faite l'illustratrice - oh combien talentueuse - de la pluralité !

Podeiktophilie 

Fait de montrer ses parties génitales ou toute autre partie du corps généralement cachée, en y puisant une grande source d'excitation sexuelle. Elle fait partie, dans certaines civilisations comme en Inde ou en Afrique des rituels religieux.

Podiaphilie

Fétichisme des tabliers de soubrette (et par extension de toute les tenues de soubrettes).
Très souvent couplé avec une passion immodérée pour les amours
ancillaires.

Podophilie Non donné parfois au fétichisme du pied.
Pogonophilie Attirance féminine exclusive envers des partenaires barbus.
Attirance masculine envers des partenaires féminines à pilosité hors norme.
S'emploie également pour désigner les collections sur le thème des femmes à barbe.
Poinçon Le membre viril. In Rabelais
Poinçonner Pénétrer sexuellement. Y a une gonzesse qu'est venue sonner/René voulait se la poinçonner (Pierre Perret - Olga 1971)
Point G

(G comme Ernest Grafenberg, le premier à l'avoir évoqué).
Ensemble de terminaisons nerveuses, situé à quelques centimètres de l'entrée du vagin. Sa stimulation d'une certaine façon et en certaines circonstances provoque un orgasme fulgurant, suivi d'un écoulement de liquide transparent. (Voir à ce sujet les femmes fontaines).
On parle parfois de point G masculin, il s'agit en fait de la prostate. Appelé aussi quelquefois point P.

Poirier Dans cette position acrobatique, l'homme debout pénètre vaginalement la femme, qui se tient en position de poirier, le ventre tourné vers le pénis de l'homme.
Poirier anal Dans cette position, l'homme debout pénètre analement la femme, qui se tient en position de poirier, les fesses tournées vers le pénis de l'homme. Acrobatique en diable, l'actrice américaine Gauge en a néanmoins fait une de ses spécialités.
La petite histoire de Wikipédia (la pseudo encyclopédie) retiendra aussi qu'un jour, une trentaine de personnes se sont livrées à des joutes passionnées parsemées d'arguments péremptoires et de convictions hâtives afin de débattre s'il convenait de conserver un article sur le Poirier anal... qui a été finalement supprimé ! Au cours de ce débat un ignare s'est distingué en affirmant que "Il faut soigner sa libido ailleurs que sur Wikipédia".
Quelqu'un a tout de même dû lui expliquer que la libido n'était pas une maladie !!
Poison vaginal

Parmi les légendes urbaines récurrentes, celle de la femme qui demande à son partenaire de lui pratiquer un cunnilingus alors qu'elle s'est enduit les nymphes et le clitoris d’un poison rare, figure en bonne place. Est-il nécessaire de rappeler que les "parties intimes" sont des muqueuses et que si on met un poison en bouche ou dans un vagin, l'effet est le même...

Poitrine Une poitrine, ce sont les deux seins, et réciproquement !
Quand je vois la poitrine d’une femme, je vois double ! (Jules Renard)
Poitrines d’ange Nom donné par ceux qui en sont amateurs aux poitrines féminines très peu développées, presque plates. Les non amateurs parleront eux "d’œufs au plat", ou feront mine de s'étonner qu'elles aient oublié leurs seins au vestiaire.
Polanski (Roman)

Né en 1933, ce grand cinéaste s'est souvent distingué dans ses films par l'évocation voire par la mise en image de sexualités non conventionnelles : domination (What ? 1972, Lune de Fiel 1992, La jeune fille et la Mort 1994), exhibitionisme, fursuit sex et flagellation (What ?), spanking (Cul de Sac 1966, le Bal de Vampires 1967), travestisme (Cul de Sac, le Locataire 1976, photo ci jointe), urolagnie (Lune de Fiel, La jeune fille et la Mort)

Polichinel 

Le vit. Avoir un polichinelle dans le tiroir : être enceinte.

Polir le chinois  Se masturber
Polisson Libertin (Delvau)
Polyamour 

Relation sentimentale honnête, franche et assumée avec plusieurs partenaires simultanément.

Polyandrie Etat d'une femme ayant plusieurs époux en même temps.
Polyfidélité Eh oui, la fidélité peut aussi s'exprimer au pluriel !
Polygamie Situation matrimoniale dans laquelle une personne possède plusieurs conjoints. (Généralement un homme avec plusieurs femmes, mais le contraire peut aussi exister). Si la polygamie est critiquable, souvenons-nous néanmoins que ce n'est jamais qu'une des formes que peut prendre le mariage... En Occident, la polygamie est l'objet d'un rejet culturel extrêmement puissant, voir viscéral, à ce point que certains la situent au même rang que l'excision, c'est ce qui s'appelle tout mélanger !
Polymastie

Désigne la présence d'un ou plusieurs seins surnuméraires. Le terme est pathologique et n'est pas synonyme de trimammophilie qui appartient au domaine du fantasme.

Pomme d'amour

Sous le règne d'Elisabeth 1ère d'Angleterre (16eme siècle), les femmes offraient à leurs amants des pommes pelées, qu'elles avaient maintenues serrées dans le creux de leurs aisselles, afin de les imprégner de leur odeur. Il a existé une coutume semblable d’amant vers maîtresse, mais il s'agissait cette fois de mouchoirs (!).
La pomme d'amour (et cela n'a rien à voir) est aussi le nom que l'on donnait autrefois... à la tomate, et celui que l'on donne toujours à une confiserie composée d'une pomme enduite de sucre caramélisé.

Pomponette au kirsch

Fellation en argot alsacien (in le Dictionnaire des mots du sexe, Agnès Pierron, mais l'authenticité n'est pas garantie, toutes les occurrences trouvées sur l'Internet ne renvoient qu'à Pierron !)

Ponisse Magnuce 

On trouve aussi pouisse magnuce, ponisse magnuée, pouisse-magnée. Femme débauchée, femme "sans mœurs", tribade. En un mot, prostituée.

Pony Boy Il s’agit du rôle tenu par un soumis (ou une soumise : pony-girl) pendant une séance de domination durant laquelle celui-ci va jouer le rôle d’un poney. Il peut être équipé comme une bête de trot et tirer un petit sulky ou bien être monté... Rênes, mors et fouet pourront alors être de la partie ! Voir aussi Equus eroticus
Poo Caca
Pooping Caca (celui qu'on vient de faire) She does not wash himself hands after pooping  Elle ne se lavait pas les mains après son caca !
Popozogoulo Dans le film "Personal Services" (de l'ex Monty Python, Terry Jones 1987), Julie Walters qui tient le rôle d'une prostituée et tenancière de bordel clandestin,  nomme ainsi les masturbations qu'elle pratique sur ses clients.
Poppers

Produit en vente en sex shop, présenté sous forme de petit flacon et qui dilate les vaisseaux sanguins, contenant du nitrite d'amyle. Son inhalation provoque une montée de la libido et un sentiment d'euphorie pendant quelques minutes.
Avertissement :
Son utilisation régulière est déconseillée en raison du risque de dégradation irréversible de la cloison nasale. Il est également fortement contre-indiqué pour les personnes sous bêta bloquants.

Porn-Wrestling voir Ultimate Surrender.
Pornithorynque 

Mot-valise. Animal de l'ordre des salopares, aux mœurs sexuelles bizarres.

Porno neutrinos

Film expérimental britannique de 6 minutes (2000) de Stuart Pound voulant rapprocher la physique des particules et l'imagerie porno. Les images en semi-négatif noir et blanc cadrés de noir sont bombardées de flashs de couleur, les images de seins écrasés contre une vitre contrastent avec l'apparition de lignes droites. La musique, jouée à la vielle de gambe, semble à la fois intime et distante.

Pornocchio Personne qui embellit le récit de ses relations sexuelles pour les faire paraître plus cool qu'elles ne le sont en réalité.
Pornodidascalus

Livre ancien relatant l'histoire des amours feintes et dissimulées de Laïs et de Lamia, courtisanes romaines, récitées par elles-mêmes, mise en forme de dialogue par Pierre l'Arétin.

Pornognomonie 

Terme d’ethnologie et de sociologie. Gnomon désigne en grec ce qui comprend, décide, juge, interprète ou distingue. La règle qui permet de connaître mais aussi l'axe ou l'essieu qui face au soleil porte l'ombre sur le sol.
La "pornognomonie" s'entendrait alors comme l'étude des rituels, des règles, des rapports sexuels humains dans des espaces restreints, circonscrits, identifiables comme les bordels, les backrooms, les clubs échangistes, c'est-à-dire partout où le corps doit arpenter un espace pour se mesurer à l'autre dans le but avoué d'actes sexuels impliquants.
(Dictionnaire de la pornographie, Presses Universitaires de France, décembre 2005, "Galerie de mots", page 577).

Pornographie

Définition à géométrie variable. Disons qu'il s'agit d'une représentation "fruste" de l'activité sexuelle ! Associer de façon automatique le qualificatif de dégradant à la pornographie est un lieu commun sans aucun fondement ! Cela dit, le débat érotisme/pornographie, ne nous intéresse absolument pas ! La représentation graphique de l'acte sexuel est inoffensive et le reste n'est que littérature.
La pornographie c'est l'érotisme des autres, disait André Breton (à moins que ce ne soit le contraire…).
Et rien ni personne ne nous empêchera d'aller nous exciter devant les très belles photos d'un bon vieux Color Climax !

Pornophobie A l'origine, il s'agit de l'angoisse des relations sexuelles. Le mot a aujourd'hui un autre sens et désigne le rejet viscéral et irrationnel de toutes représentations pornographiques, puisqu'englobant de simples nus féminins non intégraux. Mal dont souffrent quelques hypocrites et/ou coincés de la braguette, intimement persuadés de la nocivité de la pornographie, redéfinie dans ce sens très large.
Pornosphère

Mot valise à connotation péjorative et globalisante désignant l'ensemble des sites web à vocation pornographique.

Porte-coton Nom donné à un très important personnage de la suite royale (notamment à la cour de Louis XIV). Sa fonction était d’essuyer avec art et manière les fesses royales après la défécation. Encore un petit métier qui a disparu !
Porte-jarretelles

Certains font remonter l'invention au philosophe Emmanuel Kant qui, fatigué d'être perturbé dans ses pensées à cause de ses chaussettes qu'il lui fallait sans cesse remonter… (savoureuse anecdote citée par Marianne mais non recoupée). L'invention date en fait de 1878 (Féréol Dedieu). Quant à Gustave Eiffel (eh oui, celui de la Tour), il ne l'inventa pas, se contentant de mettre au point son indispensable agrafe.
La carrière tout public du porte-jarretelles fut stoppée en 1970 par l'arrivée sur le marché du
collant. Il renaquit dix ans plus tard… Son attrait à présent plus fétichiste que pratique, est d'abord pour celles qui les portent, un signe de "libération sexuelle" qu'elles se donnent à elles-mêmes, une sorte de signature interne…
Le porte-jarretelles est généralement présenté comme porté pardessus la culotte sur les catalogues de lingerie, mais dans la pratique on fait le contraire, ne serait-ce que pour rendre l'usage des toilettes plus pratique.
Mais en conclure que celles qui n'en portent pas sont toutes coincées (ce discours existe) me paraît être une profonde erreur !

Position d'Andromaque Rappelons, car tout le monde n'a pas lu l'Iliade, qu'Andromaque était la femme d'Hector et que celle-ci était censée " chevaucher son époux" avec une fougue passionnelle, au point que l'entourage du couple en était tout excité : "derrière les portes, les esclaves phrygiens se masturbaient chaque fois qu'Andromaque montait à cheval sur Hector".
Cette position qui est aussi nommée parfois "pieu d'amour" (!) est donc celle où l'homme couché se fait chevaucher par la femme accroupie et face à lui. Cette position n'a que des avantages pour l'homme, qui peut admirer le corps de son amante tout en se "reposant" ! Pour la femme, si la position est considérée comme sportive, elle lui permet d'ajuster elle-même le rythme et la profondeur de la pénétration. Cela est vrai pour la pénétration vaginale mais encore davantage pour l'anale.
Dans certaines chaines d'hôtels économiques, il y a un
lit au dessus du lit principal,  pour une troisième personne, ce qui peut permettre à la femme de se servir des barreaux inférieurs afin de s'y agriper.
Position de la balance L'homme est assis sur le bord du lit ou sur une chaise. La femme lui tourne le dos avant de s'asseoir sur ses cuisses. Une fois le pénis en elle, elle peut alors se pencher en avant pour atteindre une position d'équilibre et se balancer le long du pénis. Pour stabiliser la position, la femme prendra appui sur les genoux de l'homme qui la retiendra par les seins.
Position de la pompe Même principe que la position d'Andromaque mais la femme tourne le dos à son amant.
Position du crabe Variation de la position du missionnaire où la femme relève ses jambes sur sa poitrine.
Position du Duc d'Aumale Synonyme de la position d'Andromaque. Mais en fait, le sens est plus large et ne retient dans cette position que le fait d'être passif ("de se faire baiser") dans un sens plus ou moins péjoratif, à tel point que par glissement sémantique certains ont utilisé cette expression pour figurer la sodomie.
L
'origine de l'expression est douteuse. Le Dictionnaire de l'Argot", Larousse, 1990 nous explique qu'Henri d'Orléans, duc d'Aumale (1822-1897), le fameux vainqueur de la Smalah d'Abd el-Kader par les troupes du duc d'Aumale en 1843 cité par Pierre Dac et Francis Blanche dans "le Sar Rabindranath Duval", était renommé pour ses acrobaties amoureuses et que ceci explique cela. Le problème c'est que la position n'a rien d'acrobatique du moins pour l'homme !
Position du missionnaire

Madame est allongée sur le dos, (donc dans la position la plus passive possible) pendant que monsieur la besogne. Les missionnaires catholiques accompagnant les campagnes de colonisation et chargés de convertir les autochtones en ont diffusé la pratique, arguant du fait qu'elle était la seule admise par la religion et qu'ils devaient en conséquence l'adopter en lieu et place de la levrette locale !
Non mais quand on y pense... de quoi elle se mêle, la religion ??!!

Positions (en général) Parler aujourd'hui de positions érotiques parait bien banal : n'importe quel magazine un peu branché en dresse régulièrement le catalogue, sans que cela choque qui que se soit (sinon quelques rares bouffons). On a donc du mal à imaginer que jusqu'à un passé récent, il n'en a pas toujours été ainsi dans nos sociétés occidentales. Jusqu'aux années 1950, les positions se résumaient en trois grandes catégories :
1) La
position du missionnaire : la seule correcte du point de vue des autorités religieuses,
2) les autres positions où l'homme est actif, c'est-à-dire la levrette, ses variantes,
3) Les positions où l'homme a une attitude passive : Andromaque et ses variantes.
Si les positions actives étaient très prisées des libertins de toutes époques et de toutes conditions, ceux-ci ne concevaient leur libertinage qu'en concluant leurs conquêtes par un acte d'amour physique au cours duquel la femme ne pouvait être que dominée voire soumise.
Les récits de Brantôme sont très clairs à ce propos : on pouvait être à la rigueur libertin à ces époques, libertin, mais macho !
Les positions passives étaient rejetées avec une force et une détermination qui étonne aujourd'hui. On parlait de "position coïtale subalterne et veule, qui confine au masochisme et même à la névrose d'abaissement..." "d'homosexualité latente, de perte de dignité, de trouble nerveux, d'instabilité conjugale" ou encore "de concupiscences mortellement mauvaises chez celui qui ne sait pas se contenter des moyens ordinaires de pratiquer le coït" (Manuel secret des confesseurs 1890)
A la lumière de ce passé récent, on comprend bien mieux certains récits illustrant des scènes de prostitution, où la dame propose au monsieur : "tu veux qu'on fasse des positions ?"... L'homme goûtait enfin la liberté de pouvoir être passif !
Pot de chambre (Jules, Thomas, vase de nuit). "Le pot de chambre est charitable : il ne rencontre que des gens dans le besoin." disait un proverbe... Il date des Egyptiens et chez les Grecs antiques, il était "l'ami fidèle", l'indispensable compagnon des festins et des banquets. Les chevaliers au moyen âge ne partaient pas en croisade sans leur "pisse pot". Le marquis de La Rochefoucauld (1613-1680) se disait choqué par les mœurs anglaises permettant les pots de chambre près de la table, que les gens utilisaient même pendant le repas, à la vue de tous. L'usage s'est perpétué jusqu'au XXe siècle. La nuit il trônait sous le lit (d'où le nom de vase de nuit). On a aussi inventé des tables de chevet avec tiroir à pot de chambre. Il y en avait de très beaux, en belle faïence ornée, et ils avaient souvent un œil peint au fond (d'où l'expression aujourd'hui tombée en désuétude "curieux comme un pot de chambre"). Aujourd'hui le pot de chambre c'est pour les enfants... Mais il fait aussi partie de l'arsenal BDSM, lorsque la dominatrice décide d'en offrir le contenu à son soumis après avoir uriné (ou chier) dedans...
Pougy (Liane de) (Anne-Marie Chassaigne, 1869-1950). Danseuse et courtisane, vedette des Folies Bergère, rivale de la Belle Otero. Leur confrontation participa à leurs célébrités respectives. Bisexuelle, elle eut une longue liaison avec Valtesse de la Bigne, son initiatrice dans l'univers des demi-mondaines, avec Natalie Barney, mais aussi avec la mère supérieure de l'asile Sainte-Agnès près de Grenoble. Max Jacob lui a dit un jour "Vous êtes un objet d'art!" ! Auteure de plusieurs ouvrages dont certains autobiographiques, elle se fit bonne sœur en 1945.
Pourlécher 

Lécher autour. "Je ne pus m'empêcher de placer ma langue dans sa fente et rapidement je léchai et pourléchai le clitoris qui durcissait sur mon glottisme enragé " (Dictionnaire érotique Ramsay)

Pratique érotique imaginaire Ce sont des pratiques sexuelles (ou des positions amoureuses) aux noms évocateurs (cités dans des textes, des poèmes, des chansons ou des expressions) mais qui ne sont jamais définies, ce qui fait qu'on ne sait jamais de quoi il s'agit : La balayette infernale, la brouette de Zanzibar, l'Eucaliptus, la Gomorrhie, la Grande roue Mexicaine, le Pissenlit Bulgare...
Pregnant Catégoriel anglo-saxon pour désigner des documents avec femmes enceintes.
Prendre le thé et casser le pot S'amuser avant de pratiquer le coït anal.
Prendre son pied Prendre un plaisir intense (sexuel, en principe, mais peut aussi concerner un spectacle, une sortie, un voyage...)
Préservatif

On vous fera grâce de sa définition et de sa nécessité !
L
e préservatif existait déjà dans l'antiquité égyptienne et était fabriqué à partir d'intestins ou de vessies d'animaux. En 1880, la Goodyear Tire & Rubber Company qui a repris les brevets de Charles Goodyear (1800-1860), l'inventeur de la vulcanisation, crée et produit le préservatif en caoutchouc (qui sera remplacé par du latex à partir de 1930). En 1961, la marque Durex lance le premier préservatif lubrifié.
En France l'usage du préservatif est resté longtemps officiellement prohibé et il fallu attendre le Directoire (1795-1799) pour le voir légalisé. Ce n'est qu'en 1987 que la publicité pour ce produit deviendra libre et qu'apparaîtront les premiers distributeurs publics (qui existaient depuis fort longtemps en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis)
Profitons-en aussi pour attribuer le grand prix de la connerie triomphante et satisfaite au cardinal Otunga, archevêque de Nairobi qui, en 1992, ne trouva rien de mieux à faire que de brûler des préservatifs sur la place publique.
Voir aussi Capote anglaise et Condom.

Pretty Woman

Film de Garry Marshall (1990) avec Julia Roberts et Richard Gere. Le thème de la prostituée qui devient amoureuse de son client et vice versa peut donner n'importe quoi. Ici on est un peu dans le conte de fées, mais pas complètement non plus. Les deux acteurs principaux jouent des personnages terriblement humains avec leur nature mais aussi leurs contradictions. C'est très bien joué, le ton est juste, et on est prêt à partager leur rêve. Le film a le grand mérite d'aller à contre-courant des idées reçues sur le milieu de la prostitution. Dans ce film, la prostituée n'est pas forcément une victime ou une pauvre fille inconsciente mais c'est au contraire elle qui décide "où, qui, comment" et le client n'est pas forcément un pervers macho considérant les filles comme des trous. Voilà qui ne correspond pas du tout aux stéréotypes clamés par certaines féministes, alors évidement celles-ci ont vilipendé le film, ce qui ne l'a pas empêché de devenir un succès, qui vingt ans après reste exemplaire.

Priape Un dieu de la fertilité dans la mythologie grecque. C'est un dieu ithyphallique, protecteur des jardins et des troupeaux. Son équivalent dans la mythologie romaine se nomme en réalité Mutinus Mutunus. On reconnaît Priape par son gigantesque pénis, constamment en érection. Cette particularité a donné son nom au terme médical priapisme.
Prière des moines

Masturbation masculine (cité par Jean-Claude Carrière)

Proboscide La trompe d’un éléphant. Pénis surdimensionné.
Prohibitionnisme Point de vue politique interdisant la prostitution en tant que telle. Cette position extrémiste et bornée est l’apanage de certains états américains, de la Chine, et la plupart de pays musulmans… autrement dit, des états où la peine de mort est encore en vigueur… Est-ce vraiment un hasard ? Il y a derrière ce point de vue toute une philosophie de la faute, complètement déconnectée de son contexte social. Mais il est vrai que dans ces pays, la notion de liberté individuelle n’est pas vraiment mise en avant, celle-ci passant après les certitudes religieuses ou politiques. Voir Abolitionnisme et Réglementarisme.
Prosper Souteneur. Popularisé en 1935 par la chanson de Maurice Chevalier : "Prosper, yop la boum ! / C'est le roi du macadam / Prosper, yop la boum ! / C'est le chéri de ces dames ! "
Prostate Glande de l'appareil génital masculin de la taille d'une noix, qui stocke et secrète une partie du liquide séminal (l'un des constituant du sperme). Située derrière la paroi du rectum, elle se trouve donc excitée lors de la pénétration par l'anus, et constitue la source du plaisir anal masculin..
La prostate est présente chez presque toutes les espèces de mammifères (mais en sont dépourvus les marsupiaux, les cétacés, les tamanoirs, les ornithorynques et... les paresseux)
Prostitudiante Mot-valise inventé en 2010 par un "journaliste" de Paris-Match et qui a l'avantage de s'autodéfinir.
Prostituée Personne s'adonnant à la prostitution.
Prostitution Action de monnayer l'acte sexuel contre de l'argent ou d'autres avantages. Cette activité, qui recouvre des réalités bien différentes n'a pour ce qui nous concerne rien de répréhensible ni de choquant quand elle est pratiquée sans contrainte d'aucune sorte ! La prostitution relève du droit chèrement acquis à disposer librement de son corps. (Elisabeth Badinter).
Proust (Marcel)

(1871-1922) Cet écrivain, célèbre pour sa "madeleine", fréquentait un établissement de bains au n°11 de la rue de l’Arcade, (en fait un bordel pour homosexuels). Il avait aidé à l’installation de cet établissement en participant à son acquisition. Proust choisissait ses partenaires dans une vue de mate (salle équipée d'une vitre sans tain). En 1918, il y fut surpris par une descente de la brigade mondaine et fiché.

Proxénète Personne tirant profit de la prostitution d'autrui. Synonymes : Souteneur, maquereau.
Proxénétisme

Délit consistant à tirer profit de la prostitution contrainte d'autrui !
Au cas où quelqu'un n'en serait pas convaincu, nous affirmons ici qu'autant nous défendons le droit de toute personne de disposer de son corps (y compris donc à celui  de se livrer à la prostitution volontaire), autant nous condamnons sans aucune ambiguïté le trafic d'êtres humains et le forçage !
Cela dit, il nous semble que l'amalgame juridique pratiqué par le droit français, qui assimile au proxénétisme toute activité facilitant la prostitution est abusive !
Un bailleur, un videur, un annonceur, un webmaster... doivent-ils être assimilés à des trafiquants d'esclaves ? Nous ne le pensons vraiment pas et la plupart de nos voisins européens non plus...

PSE Acronyme pour "Porn Star Experience" que l'on trouve parfois sur le CV des escorts. Se veut donc une garantie de qualité (?)
Pseudozoophilie Jeu sexuel où l'un des protagonistes imite un animal. Dans le film "Liza" (Marco Ferreri - 1971), Catherine Deneuve prend progressivement la place du chien de Marcello Mastroianni et devient donc sa "chienne" !
Psyché Ensemble des données constituant la personnalité psychologique d'une personne.
Puceau, pucelle Vierge
Puceau du cul : homme n'ayant jamais été sodomisé.
Pucelage VirginitéHymen. "Petit oiseau qui n'a pas de queue. Quand on lui en met une, il s'envole." Alexis Piron (1689-1773).
Pudendum Terme générique désignant le sexe… quel que soit le sexe. Ils étaient seize hommes et femmes sablant le champagne, le pudendum à l'air…
Pudeur

Phénomène humain qui se manifeste quand on considère qu’une partie de son corps est tellement intime ou honteuse, qu'il convient de la dissimuler au regard d'autrui.

Puking

Pratique extrême dans laquelle la fellation est tellement profonde qu'elle provoque un vomissement (cité pour information)

Punter Client des escorts.
Purléquer 

Pourlécher = lécher tout autour.

Pupazza frascatana (Poupée de Frascati, ville italienne, près de Rome). Il s'agit d'un biscuit à base de miel, de farine et d'eau. Ces petits gâteaux d'une longueur de 25 centimètres environ (mais plus grands au moment des fêtes) représentent une curieuse réminiscence iconographique de la déesse de l'abondance, avec un quelque chose en plus : un troisième sein, qui ne produit pas de lait, mais du vin !
Purpurine Le masculin de cet adjectif (purpurin, à la consonance disgracieuse) est peu employé. Il désigne une couleur rouge violacé intense. C'est donc par erreur que l'expression cliché : "les lèvres purpurines" entend parfois désigner une coloration proche de la fraise des bois !
Putain

Prostituée. De même que nonnain s'est transformé en nonne, putain s'est transformé en pute (mais les deux appellations subsistent). Certains étymologistes croient pouvoir affirmer que l'origine vient du latin putibus (fétide, puant). Mais ce n'est pas l'avis de Littré qui le fait venir du latin Puta (jeune fille) ni celui des linguistes étrangers qui rattachent eux aussi l'espagnol putana et l'italien puttana au latin Puta.)

Pute Voir Putain.
Injure lancée à une honnête travailleuse par des gens qui se vendent pour bien moins. (Anne Archet).
Ce que dit un homme des cavernes d'une femme qui s'offre à lui sans lui promettre une quelconque exclusivité.
Putiphariser Fourrer la main dans le pantalon d’un jeune homme encore timide. (Alfred Delvau)

Putophobie

Rejet viscéral et irrationnel de la prostitution et de ses acteurs
Putrelle

Si une poutrelle est une petite poutre, une putrelle est une jeune prostituée (en ancien français) Aujourd’hui putrelle, demain maquerelle.

Pygmalion Sculpteur grec qui, selon la légende serait tombé amoureux de la sculpture qu'il avait réalisée.
Pygmalionisme Fétichisme des statues, notamment des statues de dieux et déesses dans les jardins publics ! Ben oui ça existe ! Vous ne la connaissiez pas celle là, je suis sûr !
Pygophile

(du grec pugê, fesse et philein, aimer) amateur de belles fesses.

Pyjama-Party

Au Québec, une "soirée pyjama" ou un "pyjama party" n'a rien de sexuel en soi. C'est tout simplement une soirée où les invités sont en pyjama... Ces soirées se font surtout avec les enfants... Il s'en organise dans les écoles... Tout le monde est en pyjama, passe la nuit à faire des jeux ou à raconter des histoires et se retrouve au petit matin, autour du même petit déjeuner... C'est tout !
Il est bien évident que la transposition dans le monde des adultes à une connotation beaucoup moins innocente... On a ainsi vu des soirées pyjamas organisées par des femmes dont les maris étaient allés à une soirée football, puis carrément des soirées entre couples où nul n'était dupe de ce qui devait s'y passer.
En anglais on dit Pajama-Party.

Pyropyge 

Qui a le feu au cul, nymphomane.

Page mise à jour le 16/09/2017 19:02