MOT DEFINITION
La Bigne (Valtesse de)

(1848-1910). Actrice lyrique, elle débuta dans le rôle de Hébé dans Orphée aux Enfers de Jacques Offenbach puis devint sa maîtresse. Courtisane et bisexuelle (elle eut une liaison avec Liane de Pougy qu'elle initia au monde des demi-mondaines), elle tenait salon au n° 98 du Boulevard Malesherbes et y recevait Manet, Gervex, Courbet (avec lequel elle eut une liaison) et bien d'autres, ce qui lui valut le surnom de "l'union des peintres". Elle fut pour eux une source d'inspiration : Manet la portraitisa en 1879, Gervex la peignit plusieurs fois, Emile Zola s'en inspira pour son roman Nana (la chambre de Nana est celle de Valtesse). En 1875, elle fit partie des rares invités à pouvoir assister à la représentation privée de la pièce grivoise de Guy de Maupassant "A la feuille de rose" en compagnie d'Emile Zola, J.K Huysmans, et Gustave Flaubert. Isola, son roman autobiographique fut publié en 1876 sous le pseudonyme d'Isola. On peut admirer au musée des Arts décoratifs son spectaculaire "lit de parade" en bronze créé en 1877 par Édouard Lièvre. (illustrations ici)

Labé (Louise)

(dite la Belle Cordière, 1524-1566) courtisane, et poétesse française pendant la renaissance. Elle écrivit des sonnets érotiques comme cet extrait :

baise m'encore rebaise moy et baise
Donne m'en un de tes plus savoureus
Donne m'en un de tes plus amoureus
Je t'en rendray quatre plus chaus que braise

Lacet Un simple lacet de chaussure peut prolonger et renforcer l'érection et retarder l'éjaculation en restreignant la circulation sanguine dans le pénis. Le lacet se serre soit autour des testicules et de la verge, soit autour des deux testicules, soit en combinant les deux.
Mise en  garde : Attention cette pratique peut être dangereuse, le ligotage est un art qui demande un minimum de connaissances, sans lesquelles on encoure le risque de séquelles gravissimes et irréversibles, les tissus ne pouvant survivre sans l'oxygène apporté par le sang.
Lactation érotique Plaisir sexuel éprouvé à la vue de l'écoulement naturel de lait féminin et à son éventuelle absorption.
Lady boy "Très belle fille avec un pénis entre les cuisses." Le mot est essentiellement utilisé pour désigner les transsexuelles thaï dont la seule vision du visage ne permet de savoir si on a affaire à une femme ou à une trans.
Lahaie (Brigitte) Née en 1955, elle fût l'une des plus grandes stars du X français. Sa carrière commença en 1977, mais il fallu attendre 1980 pour la voir dans un film intéressant (Les petites écolières, 1980, Claude Mulot aka Frédéric Lansac). Elle continua jusqu'en 1981 avant de se tourner vers des films non porno. Parallèlement elle tourna plusieurs films érotico-fantastiques avec le réalisateur Jean Rollin. Elle sut brillamment gérer sa carrière ainsi que son après-carrière en animant des émissions de radio et en étant invitée régulièrement sur les plateaux de télévision. Même si elle n'était pas la plus belle de sa génération (on pense notamment à Karine Gambier ou à Marilyn Jess) elle n'en possédait pas moins un corps parfait. Disponible, tolérante et pleine d'humour, elle marqua une génération d'amateurs de films X. A son crédit également, le fait de n'avoir jamais renié son passé d'actrice X... (bien au contraire)
Laisser le chat aller au fromage Se dit métaphoriquement des filles qui, à la suite de certaines accointances contraires à l’ordre et à la morale, finissent par faire, au bord du fossé, la culbute, et l’on sait ce qui en arrive ordinairement. Plus généralement : se laisser séduire.
Laitue

En argot de la prostitution, signifie "nouvelle dans le métier". Cette belle laitue toute frisée était d'origine romaine.
Désigne aussi le sexe de la femme.

Lamarr (Hedy) (1914-2000). Actrice d’origine hongroise célèbre pour sa grande beauté, sa gentillesse, son appétence sexuelle (mariée six fois, sans compter les amants et amantes !), son don pour les langues (sans jeu de mots) et son intelligence. Elle inventa le concept de téléphone portable mais est surtout connue pour avoir été la première star à tourner en nu intégral et a avoir simulé une scène d'orgasme dans le film "Ecstasy (Extase)" de Gustav Machaty sorti en 1933.
Lampert (Dave) Faute de renseignements biographiques, nous vous présentons ici la photo de ce bienfaiteur de l'humanité, ici en compagnie de l'actrice X espagnole Little Lupe (Lupe Fuentes). Dave Lambert est l'inventeur du Sybian
Lancequiner (ou lansquiner) : uriner (dictionnaire de l'argot français et de ses origines). "A ce point de puanteur, c'était pas possible autrement, les mecs devaient lancequiner directement de leur page, sans se lever."
Landrilles 

Les testicules. In Rabelais

Langue (faire une soupe de) Embrasser de manière appuyée. "Regarde le facteur qui fait une soupe de langue à ta mère"
Langue fourrée Introduction de la langue dans la bouche d'un partenaire pour un baiser prolongé. voir aussi French-kiss
Lanterne Désigne le sexe féminin, ou, comme disaient nos ancêtres, la "nature" de la femme, dans laquelle l'homme met sa chandelle.
Lap-dance Danse effectuée par une strip-teaseuse spécialement pour un client et de manière très rapprochée. Selon les lieux, il aura le droit ou non de la caresser pendant la prestation. Appelée aussi dance-contact, elle se pratique à Paris dans certains cabarets érotiques. Certaines prestations des théâtres érotiques peuvent aussi y être assimilées.
(sur la photo, Lindsay Maxwell dans Deep Evil de Pat Williams, 2004)
Lapinage

Terme de pensionnat de garçons du 19ème siècle désignant de petites séances de masturbations mutuelles.

Lasciveté Caractère d'une personne lascive. Caractère de ce qui est empreint de sensualité ou de ce qui porte à la sensualité, à la luxure.
Lavement à moustaches Pratique liée à celle de l'uranus. Il s'agit ici d'injecter de l'urine prise à sa source, c'est-à-dire dans l'anus du partenaire
Lavement doré Voir uranus
Lavements érotiques

Action d'injecter dans les intestins un liquide puis de le rejeter. L'injection s'opère à l'aide d'un bock, d'un clystère, d'un entonnoir, d'une poire ou d'un jet sous pression. Le liquide peut être de l'eau (à température ambiante ou tiédie), du lait, du bouillon, du thé, de l'urine (lavement doré). Le plaisir du lavement est constitué par l'injection elle-même, mais surtout par la sensation de remplissage qu'elle procure, et par la " libération ". Pour la plupart de ses adeptes, le lavement est une pratique qui se suffit à elle-même.
Chez certains autres on va trouver deux attitudes exactement contradictoires : Certains ont recours au lavement afin de pouvoir pratiquer ensuite des jeux anaux "propres"... A contrario, les amateurs de scatologie vont continuer le jeu pendant et après la libération du lavement (aspersion, absorption).
Attention : Ne dépassez jamais deux litres de lavements. Prohibez la douchette de bain qui ne permet pas de contrôler le volume !

Laver la vaisselle

Expression péjorative employée pour désigner le cunnilingus et utilisée par ceux qui ne le pratiquent pas.

Léautaud (Paul) Ecrivain français (1872-1956) qui demandait parfois à sa maîtresse de lui envoyer par la poste le papier toilette (on disait papier hygiénique à l'époque, ou papier de soie) avec lequel elle avait essuyé son pipi !
Léchage Léchage et lèchement : Les deux termes sont corrects, sont du masculin mais n'ont pas le même accent. Léchouille lui est du féminin et vient de l'indicatif du verbe léchouiller… Ou quand l'acte est plus simple que la façon de le dire…
Lèche cul Ce mot, synonyme aujourd’hui de "servile notoire avec ses supérieurs" avait dans le passé un tout autre sens. Il servait à désigner les petits chiens de compagnie dont aimaient à s’entourer certaines femmes et dont les méchantes langues disaient qu’ils les léchaient bien.
Lectus Genialis Le lit nuptial, auquel la femme était conduite le soir de son mariage par la pronuba. La Pronuba était une matrone qui n'avait été mariée qu'une fois et qui accompagnait la jeune femme le jour de ses noces, comme chez nous la demoiselle d'honneur, à quelques différences près ; mais sa fonction spéciale était, après la fête du mariage, de conduire la jeune femme au lectus genialis, et de lui donner des encouragements et des leçons, de l'instruire des devoirs que lui imposait la vie nouvelle où elle venait d'entrer.
Lee (Gypsy Rose) L'une des vedettes du striptease de la seconde moitié du XXème siècle (1911-1970).  Au lieu d'effectuer un déshabillage silencieux elle n'hésitait pas à interpeller le public et à dialoguer avec pendant ses séances. Sa vie a inspiré une comédie musicale "Gypsy" de Stephen Sondheim et Jule Styne (1959) et un film de Mervyn LeRoy en 1962 (Gypsy, Vénus de Broadway avec Nathalie Wood). Dans un cas comme dans l'autre on ne voit aucun vrai striptease ce qui est quand même un comble !
Lee (Hyapatia) Née en 1960 à Indianapolis, cette magnifique femme d'origine cherokee a participé à presque une centaine de film entre 1983 et 1994. En 1985 elle a joué dans l'un des films X les plus coûteux (pour l'époque) : Les Contes grivois de Canterbury, réalisé par son mari Bud Lee. Elle a obtenu l'AVN de la meilleure actrice en 1991 pour "The Masseuse". (Paul Thomas, 1985). Elle s'est après sa carrière dans le X, reconverti dans la chanson.
Lemmefuche  Argot pour femme (Dictionnaire Argot-Français par Napoléon Hayard, 1907)
Lenclos (Ninon de)

(Anne Lenclos, 1620-1705), courtisane et femme de lettres. A la mort de sa mère, elle fuit les dames du Marais qui lui reprochent son libertinage et son athéisme. Elle se réfugie chez la courtisane Marion Delorme, qui lui apprend le métier. Elle eut pour amants (notamment) : le Grand Condé, François de La Rochefoucault, le maréchal d'Estrées et l'astronome Christian Huygens. On dit qu'elle apprenait à ses jeunes amis "la façon jolie de faire l'amour", et qu'elle eut près de 5.000 amants ainsi que plusieurs amantes dont Madame de Maintenon. Amie de Molière, elle corrigea, à sa demande la version originale du Tartuffe. En 1656, les dévots intriguèrent auprès de le reine mère Anne d'Autriche et réussirent à la faire cloîtrer. La reine Christine de Suède qui la tenait en haute estime vint la voir en 1658 et demanda sa grâce au jeune roi Louis XIV qui la lui accorda. On dit que pendant sa vieillesse elle souhaita se rapprocher de la religion à sa façon, en mettant quelques ecclésiastiques dans son lit, au nombre desquels figurerait  notamment l'abbé de Châteauneuf avec qui elle eut une liaison le jour de ses 77 ans !

Leonard (Gloria)

(1940-2014). L'une des pionnières du cinéma X. Née à New-York en 1940, cette très belle femme commença sa carrière à 34 ans en 1971 et fut active jusqu'en 2001. A tourné notamment avec Joseph W. Sarno (Trouble With Young Stuff, 1976), Gerard Damiano (The Ultimate Trip, 1977), ou Radley Metzger (The Opening of Misty Beethoven, 1977). Combattante infatigable de la liberté sexuelle et de la défense du cinéma pornographique, elle fut aussi rédactrice du magazine pour homme "High society". Elle est considérée comme l'une des "25 Femmes Légendaires de Cinéma Érotique Classique". Décédée en 2014 (AVC).

Lesbienne Adepte de l'homosexualité féminine. Le mot vient de l'Ile de Lesbos en Mer Egée par allusion à l'une de ses habitantes, la poétesse Sapho, qui vécut au VIe siècle avant JC.
Lesbophobie Rejet viscéral et irrationnel de l'homosexualité féminine
Lesseps (Ferdinand de) (1805-1894) Le promoteur des canaux de Suez et de Panama et grand assidu de salon de Marguerite Steinheil (celle dans les bras de qui le président Félix Faure expira) fut aussi un exemple de longévité sexuelle : A à 64 ans, il épousa une jeune femme de 22 et lui fit 12 enfants, il n'en continua pas moins de fréquenter assidûment les bordels. Un policier affecté à sa protection rapporte sa visite à trois prostituées, à 85 ans sonnés.
Levrette

La levrette est la position amoureuse pratiquée par l'ensemble des mammifères (à l'exception toutefois de certains singes évolués). C'est-à-dire : la femme à "quatre pattes" et l'homme derrière elle.
Sa connotation "animale" n'est pas si innocente que ça ! Le fait pour la femme de se mettre en cette position est une attitude signifiant qu'elle accepte le rapport ! On reproche généralement à cette position son manque de romantisme et certaines féministes dénoncent la situation de soumission qu'elle exprimerait. On aurait pourtant tort de lui reprocher son manque d'érotisme : une belle paire de fesses écartées, laissant apparaître deux charmants orifices qu'on a éventuellement et préalablement humectés... hum...
Par ailleurs, les deux amants ne se voyant pas (il n'y a pas de jeux de miroirs partout !), l'esprit peut s'échapper et fantasmer, y compris sur des choses complètement inavouables... Sachant tout cela on ne s'étonnera plus que le catholicisme en ait condamné sévèrement la pratique !

Libido Appétit sexuel !
Licencieux Qui "offense" la pudeur. "La liberté n'est pas la licence" reste aujourd'hui l'un des slogans préférés... des ennemis de la liberté !
Lichette Synonyme de cunnilingus (grand dico terminologique).
Lièvre voir Saint Barnabé
Ligotage Pourrait être une traduction du mot anglais bondage
Ligues de vertu

Bande de coincés de la braguette, inhibés sexuellement (et/ou hypocrites ?) et qui n'arrivant pas à comprendre que tout le monde n’est pas comme eux, sont sans arrêt à réclamer des lois pour appliquer une plus grande répression sexuelle ! On peut (et on doit) s'en moquer, mais il ne faut pas minimiser le danger que représentent ces gens là (ils sont organisés, ils ont des moyens, des appuis et sont très patients)
Idéologiquement ces tristes sires se situent en majorité à l'extrême droite du classement de la pensée, ce qui n'empêche pas certains groupuscules d'ultra gauche de chercher le même résultat (même si les motivations affichées différent) .

Limer Pendant la pénétration, faire se succéder longuement des va-et-vient dans le sexe de sa partenaire.
- Monsieur, entrez ou sortez, mais cessez ces va-et-vient ridicules !
- Je lime, madame !
Line

Bitonyme. Mais pourquoi Line ? Mais parce que Line est "branlable", voyons !

Linguam Les traducteurs anglais et français du Kâma-Sûtra n'ont volontairement pas traduit le mot "pénis" et on laissé dans le texte son appellation phonétique d'origine. Le Linguam est donc le sexe masculin.
Lipospaime Piposse en louchardem (l'argot des bouchers) (désigne le sexe masculin).
Lippu

Qui a une grosse lèvre inférieure, qui a de grosses lèvres. On peut dire une bouche lippue, un personnage lippu mais pas une lèvre lippue. Carole posa sa bouche lippue sur mon gland.

Lipstick vibrant (ou en français "rouge à lèvres vibrant") : Très discret, ultra-portatif, il ressemble à un véritable rouge à lèvres. Il convient de tourner sa base pour déclencher "d'étonnantes et intenses vibrations !"
Liqueur

Le sperme. L’autre jour, épanchant cette liqueur divine, Dont nos plaisirs et nous, tirons notre origine. (cité par Beaumarchais)

Loches

Seins. S'emploie toujours au pluriel. T'as vu la nouvelle au quatrième, la paire de loches qu'elle se trimbale !". On a aussi : Loloches : mot valise sans valeur ajoutée combinant lolos et loches

Loi Marthe Richard Cette loi qui fit fermer les maisons closes en France en 1946 porte le nom de son instigatrice (qui n'était pas députée, mais conseillère de Paris après avoir été prostituée à Nancy). Après plusieurs décisions municipales dans le pays (à commencer par Paris), l'Assemblée Nationale (avec seulement 40 députés présents !) vota le projet de loi. Les bordels eurent 6 mois pour fermer, la prostitution n'était plus réglementée, la majorité des filles tombèrent entre les mains de maquereaux clandestins. Comme souvent en France, on avait préféré interdire plutôt que de réglementer correctement ! Dans la foulée pour se donner bonne conscience, le gouvernement créa des centres de reclassement pour les filles... qui firent un flop et fermèrent très rapidement.
"Fermer les maisons closes, c'est plus qu'un crime, c'est un pléonasme !"
(Arletty)
"En faisant fermer les bordels, Marthe Richard a aboli 2000 ans de civilisation"
(Pierre Mac Orlan)
Long-time Mot employé dans la prostitution sud-asiatique. Prestation longue (la nuit).
Lopette Homosexuel passif (péjoratif)
Lorette Au 19ème siècle, prostituée se faisant entretenir par plusieurs hommes relativement fortunés. Beaucoup d'entre-elles habitaient le quartier de Notre-Dame de Lorette à Paris d'où leur nom.
Losange de Michaelis Espace bien connu des sculpteurs, peintres et photographes situé entre les fossettes dorsales et la cinquième vertèbre lombaire, chez la femme.
Lott (Cara) Née en 1961 en Californie, en activité depuis 1981. En 2005, à 54 ans elle tournait encore en jouant des rôles de belles femmes matures. Cette légende du X fut également escort girl et l'une des premières actrices à tourner dans les films bisex masculins. Rien dans sa biographie ne vient alimenter la rumeur selon laquelle elle serait une transsexuelle opérée. (autres pseudos : Cara Davis, Carie Evans, Daisy Downes, Dawn Robbins, Pam Weston). Cara Lott apparaît brièvement dans le film "Body Double" de Brian de Palma (1984) dans une scène de salle de bain (c'est la baigneuse n°2)
Louis IX

dit Saint Louis, Roi de France (1214-1270), il promulgua en 1254 un édit menaçant d'extradition toute personne vivant directement ou non de la prostitution. Mais déjà à l’époque, la répression en la matière ne fit qu’encourager la prostitution clandestine...
Deux ans plus tard, le roi Louis effectua un virage à 180° : la France passa du jour au lendemain du prohibitionnisme au réglementarisme. Les filles devaient simplement exercer hors de la ville (l'enceinte de Philippe Auguste à l’époque). Elles s’installèrent dans des baraques en bois appelées bordes. D’où le nom de filles bordelières... et donc de bordel.

Louis XI Roi de France (1423-1483) qui à 14 ans fit la guerre, gagna une bataille, demanda et obtint de ses parents la permission de pouvoir déflorer sa femme Marguerite d'Ecosse. A remarquer que Louis XI, personnage qui ne s'embarrassait pas de principes et faisait parfois preuve d'une insoutenable cruauté était aussi un bel exemple d’hypocrisie : père la morale pour les autres... et zoophile en privé !
Louis XIV Roi de France (1638-1715) Histoire d'illustrer la "morale" de la fable de La Fontaine, les animaux malades de la peste : "Selon que vous serez puissant ou misérable, Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir", saviez-vous que ce monarque commandait des préservatifs pour son usage personnel malgré une loi rendant passible de prison le fait d'en vendre ou d'en posséder ?
Louloute (ou louloutte) : appellation affectueuse d'une jeune fille ou d'une jeune femme (dictionnaire de l'argot français et de ses origines).
Louÿs (Pierre) (1870-1925). Romancier et poète, obsédé sexuel décomplexé, remarquablement doué et assoiffé de savoir, Pierre Louÿs a produit une œuvre érotique équivalente à 1000 pages de pure volupté. Ses obsessions : le saphisme, la sodomie, la prostitution et l'anatomie féminine. Ses ingrédients, l'humour, la poésie, le raffinement érotique et la joyeuse gaudriole. Lire ou relire aujourd'hui son Manuel de civilité pour les petites filles à l'usage des maisons d'éducation est un plaisir de fin gourmet.
Lovelace (Linda) (1949-2002). Connue la célébrité en jouant le rôle principal du film Deep-Throat (Gorge Profonde), réalisé en 1972 par Gerard Damiano, un film historiquement important puisqu'il s'agit du premier X à succès. Elle fut ensuite "récupérée" jusqu'à l'outrance par les ligues de vertu.
Loviton (Jeanne) (1903-1996) Romancière (sous le nom de Jean Voilier) et éditrice, elle est surtout connue pour ses talents de séductrice, Elle eut pour amants, rien que dans la littérature : Paul Valéry, Saint-John Perse, Jean Giraudoux, Bertrand de Jouvenel, Emile Henriot, Curzio Malaparte. Mais aussi l'avocat Maurice Garçon, le comte Grandi di Mordano (ministre mussolinien des Affaires étrangères), deux ambassadeurs japonais à Paris, Yvonne Dornès (fondatrice du Plannig Familial) etc. En 1945, elle était aux côtés de l'éditeur Robert Denoël, un autre de ses amants, quand celui ci sortit de sa voiture afin de changer un pneu, c'est à ce moment qu'il périt d'une balle dans le dos. On prête à Jeanne Loviton, ce bon mot délicieusement chargé de double sens : "Un gigolo, ça va, ça vient !"
Lupanar Ce terme vieilli désigne un bordel ou tout autre endroit assimilé. Son étymologie est intéressante. Ce mot vient du latin lupa (louve). A Rome, la louve était l'animal totémique des prostituées.
Lysistratisme Histoire : Dans une pièce d'Aristophane datant du 5ème siècle avant JC « publiée » en 411 avant JC,  Lysistrata fatiguée de voir son époux faire la guerre incite les autres femmes à faire la grève de l'amour ! Le lysistratisme est donc une sorte de grève conjugale et ne devient un problème que lorsque ça perdure...

Page mise à jour le 21/01/2017 18:37