MOT DEFINITION

D'Arbrissel (Robert)

(1047-1117) fondateur de l'abbaye de Fontevraud. Appelé parfois à tort Saint-Robert. Il pratiquait le syneisaktisme, autrement dit il couchait à poil entre deux femmes et clamait à qui voulait l'entendre qu'il ne se passait rien ! Voltaire s'amusa à se moquer du personnage en l'honorant d'une impertinente épitaphe en forme de quatrain

"A ce grand saint qui se plut à coucher
Entre les bras de deux nonnes fessues
A caresser quatre cuisses dodues
Quatre tétons, et le tout sans pécher"

D'après certains lexicologues ce quatrain serait à l'origine de l'appellation argotique roberts pour désigner les seins. (mais ce n'est pas l'avis du dictionnaire... Robert)

Dance contact voir "lap-danse"
Dandinette 1) Petit poisson factice et garni d'hameçons utilisé pour la pêche à la ligne.
2) homosexuel (éventuellement pêcheur). "Tu pars encore pour la pêche avec ta dandinette ?"
Dandrilles

Les testicules. In Rabelais

Dandrophilie Masturbation dans la nature au contact des arbres et des plantes. Dans le film "Sa Majesté Minor" (Jean-Jacques Annaud, 2007) on peut voir Vincent Cassel (qui joue le rôle d'un satyre) pratiquer la drandrophilie.
Dard Pénis. Le dard d'amour est une membrane particulière utilisé chez les escargots pendant l'accouplement. Le dardillon, c'est un petit dard. Quand à Dard (Frédéric) c'est le véritable nom de l'auteur de la série des San-Antonio.
Dargiflard, Dargif, Dargeot

Les fesses (synonymes : derche, joufflu, meules, miches, noix, pétard, pétrusquin, prose, train, valseur…)

DATY

Acronyme anglo saxon signifiant cunnilingus ! Mais pourquoi DATY ? Parce que "Dining at the Y" Dîner au Y ...trop fort... et rien à voir avec Rachida !

De Castro Camilla (1982-2005) Elle fut à ce jour sans doute la plus belle transsexuelle du monde. Cette magnifique brune brésilienne alliait une sensibilité et une grâce hors du commun avec une beauté fulgurante et intelligence remarquable. Séropositive, elle s'est défénestrée, nous laissant tous en état de manque
De Gouges Olympe (1748-1793) : Courtisane, révolutionnaire, libertine et philosophe, très en avance sur son temps, elle milite pour l'abolition de l'esclavage (création de deux pièces de théâtre sur le sujet), pour les droits des femmes, pour la prise en charge par la société des plus démunis.
Certaines féministes ont un problème aujourd'hui avec Olympe de Gouges. Elles lui portent un culte; oui, mais voilà : Jules Michelet l'a décrit comme étant une prostituée ! Donc comme ces dames n'ont pas de mots assez forts pour condamner la prostitution, elles nient farouchement le fait qu'elle fut une courtisane. Comme si être féministe et monnayer ses charmes était inconciliable ! Olympe tenait salon et eut de nombreux amants qui l'entretinrent. Le Baron Von Grimm, écrivait : "Née avec une jolie figure, elle n'était depuis longtemps connue à Paris que par les faveurs dont elle comblait ses concitoyens." Charles de Monselet lui prêta des caprices de "bacchante affolée" et Restif de la Bretonne la cita dans sa "Liste des prostituées de Paris". Pendant la Révolution et du fait de son engagement pour la cause des femmes, les royalistes se moquèrent de son passé de courtisane. Quant à Robespierre (qui la fit guillotiner le 3 novembre 1793 après un procès bâclé) il ne trouva rien de mieux que déclarer qu'elle avait "oublié les vertus qui conviennent à son sexe." (Membre des Girondins, elle fut excédée par les excès des jacobins).
Son véritable nom était Marie Gouze, le choix d'Olympe de Gouges comme pseudonyme ne pouvait être accidentel, elle assumait donc parfaitement.
Débander Sentir son membre devenir mou, de dur qu'il était auparavant, soit parce qu'on a tiré un coup et qu'on est fatigué, soit parce qu'on ne se sent pas inspiré. (Paul Delvaux 1864)
Décalotter

Action de faire glisser le prépuce pour découvrir le gland.

Décapotable

Jolie femme "bien carrossée", qui accepte volontiers de se déshabiller. "Au salon de l'auto, les hôtesses sont-elles décapotables ?"

Déconner

Savez-vous que littéralement cela signifie sortir du con ? (du vagin) c’est à dire stopper sa pénétration... Arrêtez de déconner les mecs !

Déculer

Verbe finalement assez laid, mais employé dans certains récits érotiques. Signifie sortir d'une pénétration anale. "Ferdinand décula du cul de Sabine en émettant un bruit évoquant le débouchage trop violent d'une bouteille de vin ordinaire" (La citation contient un joli pléonasme. Il aurait fallu dire : "Ferdinand décula Sabine...") - Un lecteur me précise une autre définition : déculer (ou dépater) un arbre, c'est une fois abattu, en scier le bout afin de faire disparaître les échancrures faites par la cognée... (argot des bûcherons dans certaines régions de France). "J'ai eu du mal à déculer, il y avait un gros nœud !"

Dedipix 

Mot valise formé avec "dédicace" et "picture (image). Pratique Internet: consistant à écrire son prénom, son pseudo ou autre chose sur une partie de son corps et de le poster sur un blog. L'intérêt est alors d'obtenir en retour un maximum de commentaire. Il est bien vident que ce nombre de commentaires est directement proportionnel au caractère osé de la photo.

Deep-throat

Littéralement "Gorge profonde" - Fellation pratiquée avec la même technique que celle employée par les avaleurs de sabres !
Titre d'un des premiers grand succès du cinéma X, réalisé par Gerard Damiano en 1972 avec Linda Lovelace
et Harry Reems.

Déflorer Dépuceler (en langage soutenu)
Défromager le minaret

Pratiquer un coït buccal

Dégradant

Un adjectif qui n'a pas la même signification pour tout le monde doit-il être employé dans une démonstration ? Non, bien sûr ! Cela n'empêche pas les "ultra-féministes" de nous dire que la pornographie représente une image dégradante de la femme (ou de l'image de la femme, pour en rajouter un peu dans le subjectif) ! Sans rentrer dans de grandes théories, si on part du principe que faire l'amour n'est pas dégradant, pourquoi le voir faire le serait-il ?

Dégringoleuse

Prostituée qui dévalise.

Del Rio (Vanessa) Née en 1952 de parents cubains et portoricains, elle est devenue actrice porno après différents métiers (programmatrice informatique, barmaid, danseuse nue). Active de 1974 à 1999, avec plus de 100 films,  elle est l'une des pornstars les plus populaires des Etats-Unis. N'ayant que peu de tabous on a pu la voir dans des scènes lesbos, anales, uro mais aussi bondage et bdsm. Pleine d'humour, elle fait partie de celles qui n'ont jamais renié leur carrière. En 2007, l'éditeur d'art allemand Taschen lui a consacré une biographie illustrée intitulée "Vanessa del Rio: Fifty Years of Slightly Slutty Behavior" ce qui peut se traduire par : "50 ans de comportement légèrement salope".
Delorme (Marion) (1611-1650), courtisane, elle exerça très tôt dans un hôtel de la Place Royale (aujourd'hui place des Vosges). Elle eut pour amants le marquis de Cinq-Mars, le duc de Buckingham, le cardinal de Richelieu et plein d'autres. Elle prit sous sa tutelle Ninon de Lenclos et lui apprit le métier. Elle mourut prématurément des suites d'un avortement provoqué et inspira Victor Hugo pour sa pièce Marion de Lorme (1829)
Delvau Alfred (1825-1867). Ecrivain et journaliste, Alfred Delvau, pour ce qui nous intéresse ici est l'auteur du très fameux "Dictionnaire érotique moderne" paru en 1864 et du "Dictionnaire de la langue verte" paru en 1866
Demi-molle

Avoir une demi-molle (ou l'avoir demi-molle) c'est bander à moitié ou ne bander qu'à moitié (ce qui a la même apparence, mais pas la même finalité)

Demi-mondaine

Ce terme a d'abord été utilisé pour désigner une femme issue par sa naissance de la haute bourgeoisie ou de la noblesse, qui en conserve les manières mais non les usages, notamment en matière de conduite sexuelle. C'est ainsi que la demi-mondaine va se prostituer alors qu'elle n'en a pas le besoin financier... Le terme a ensuite désigné une femme "entretenue" par plusieurs amants. Félix Faure est mort d'épectase dans les bras d'une demi-mondaine. Sacha Guitry en donnait cette définition humoristique : Une demi mondaine est une femme qui se donne à un homme sur deux. voir aussi Cocotte, Courtisane.

Déni d'orgasme

Technique d'excitation sexuelle au cours de laquelle un individu est stimulé mais sans aller jusque l'orgasme. Cette pratique est principalement (mais non exclusivement) utilisée dans les relations sadomasochistes.

Dépenser ses côtelettes

Tirer un coup, parce que le sperme est le résultat de la nourriture absorbée. Cette expression a été employée pour la première fois dans une nouvelle à la main du Figaro, dont le parquet a ri sans la poursuivre comme outrage à la morale publique. Une dame avait un amant pauvre, qu'elle invitait souvent à dîner avec elle, afin de lui confectionner un sperme de bonne qualité et de le forcer à bander en temps utile. Un jour elle s'aperçut qu'il la trompait pour une autre femme ; elle s'en plaignit amèrement à une de ses amies, en disant : "Il va dépenser ailleurs les côtelettes qu'il mange chez moi !"

Dépuceler Perdre son pucelage (ou le faire perdre à quelqu'un)
S'emploie aussi comme synonyme de décapsuler quand il s'agit de bouteilles de bière. Sa capacité à dépuceler tout un pack de six était hallucinante.
Dérobade Tentative de quitter le milieu de la prostitution (dans le cas d'une fille maquée)
Dérouille

(argot de la prostitution) : Premier client de la journée : Bonjour, ma dérouille !

Dérouiller

(argot de la prostitution) : S'emploie surtout à la forme négative : "Aujourd'hui je n'ai pas dérouillé" ce qui signifie chez celle qui emploie l'expression qu'elle n'a eu aucun client. Le terme dérouiller n'a ici rien à voir avec le synonyme de "sévère correction".

Deslys (Gaby) (1881-1920) Danseuse de cabaret et courtisane, maîtresse du roi Manuel II du Portugal et agent secret du gouvernement français pendant la guerre de 14-18. Célèbre entre autres pour avoir introduit le premier strip-tease à Paris, après l'avoir pratiqué à Broadway.
Despentes (Virginie)

Romancière, essayiste et réalisatrice née en 1969. Ancienne prostituée occasionnelle, auteure d'un film qui fait scandale en 2000 (Baise-moi) et lauréate du prix Renaudot en 2010. Dans un essai publié en 2006 (King-Kong Théorie), elle aborde les thèmes de la prostitution, de la pornographie et du viol en prenant le contre-pied des positions féministes "officielles", le tout dans un style très direct et volontairement provocateur.

Détroit des Dardanelles

Métaphore désignant l'anus, car pour y passer on y "bosse fort"

Détumescence

Retour à l’état de flaccidité de la verge. La perte de l’érection est physiologique et invincible dans les secondes qui suivent l’éjaculation, mais elle constitue également le signal d’une cassure inopinée de l’excitation, ramollissant la verge plus ou moins vite, plus ou moins complètement, mettant un terme prématuré aux opérations en cours.

Déviation sexuelle (ou perversion)

Doit à notre avis être uniquement considéré comme perversion sexuelle, un comportement portant atteinte à la liberté de choix et à la liberté d'agir d'autres personnes. Nous rangerons dans cette catégorie l'abus sexuel et le sadisme (mais pas le sadomasochisme), ainsi que certaines pratiques physiquement dangereuses.

Devochka

Fille en russe. Comme en français ce mot peut avoir une connotation "galante" ou non suivant le contexte.

Dézipper Curieux cas d'un terme informatique (décompresser un fichier) passé dans le langage courant : Ouvrir une fermeture éclair. Ce n'est pas le chant des grillons qu'on entend, c'est Lucette qui dézippe des braguettes.
DFK Acronyme pour "Deep French Kissing", autrement dit un gros bisou baveux et bien profond !
(C'est de l'argot des Escorts - contrairement à ce qui se pratique dans d'autres catégories de prostitution, certaines escorts embrassent !)
Diapers lovers

Adeptes du port des couches pour incontinents dans la vie de tous les jours, en dessous de vêtements "normaux".

Dick

Bite en argot américain. Dick Rivers se traduit donc littéralement pas "rivières de bites".

Dicterion

Nom des premières maisons de prostitution connues de l'histoire. Elles furent inaugurées à Athènes par le vertueux Solon (l'un des Sept Sages de la Grèce 640-558 av JC). Placées sous la protection de Vénus, on dit qu'elles étaient construites près des ports et qu'elles convenaient à une clientèle de marins en raison de la modicité des prix pratiqués.

Dictionnaire des fantasmes et des perversions

Bibliothèque Blanche par Brenda Love - 2000 - Adaptation française de Franck Spengler. Ce gros pavé de près de 500 pages a beaucoup fait parler de lui ! Comme on n’aimerait ne dire que du bien de ce livre ! Car, et c'est quand même fondamental, voici un ouvrage qui se veut de référence et qui clame très haut la même chose que nous : "Il n'y a pas de perversion tant que la liberté de l'autre n'est pas mise en cause, il n'y a que des fantaisies !" Dont acte ! Malheureusement, l'ouvrage adapté et publié trop vite, regorge d'erreurs et d'approximations : la prostitution est déclaré légale en France dans un article et illégale dans un autre, l'orthographe de certains mots n'est pas vérifiée (on ne dit pas anilunctus, mais anulinctus), certains articles (les massages) se réfèrent à des sources non vérifiées, et surtout la différence de traitement entre certains sujets a de quoi étonner : trois pages sur la danse du ventre pour un tiers de page sur la bisexualité !!! Espérons qu'un jour une nouvelle édition viendra corriger tout cela !

Dictionnaire érotique (le) par Richard Ramsay, Editions Blanche. Ce gros pavé publié au Québec en 2002 est une vrai mine d'or (2600 mots et expressions, 4000 citations, 500 auteurs, 225 illustrations). Et bien figurez-vous que malgré tout ça, il vous sera impossible d'y rechercher les mots : bisexualité, lesbienne, travestis, transsexuels... ils n'y sont pas !
Dictionnaires

Le petit Larousse édition 2003 n'avait pas dans ses définitions le mot "enculer" ! Bon, passons, mais vous n'y trouverez pas non plus le mot "cyprine" ! Quels que soient les choix de l'éditeur - Larousse fait ce qu'il veut, après tout -, force est de constater que la personne qui lit un roman érotique et qui ne comprend pas certains mots (la science infuse n'existant pas), ne pourra pas se servir de ce dictionnaire pour l'aider. Il en est de même, et c'est sans doute plus grave pour une personne dont le français n'est pas la langue naturelle. Par contre l'ouvrage nous inflige la liste des papes, dont tout le monde se fout (et dont la valeur culturelle n'est même pas évidente, le début de cette liste étant apocryphe).
Le petit Robert, lui, n'est pas illustré, mais est de ce point de vue beaucoup plus complet !

Dignité humaine Notion abstraite, vide de sens mais permettant en son nom tous les discours répressifs.
Ainsi au 4ème siècle, l'homosexualité était réprimée au nom de la dignité humaine.
Aujourd'hui, la prostitution, la pornographie et la pluralité masculine sont vilipendés par les ultra-féministes au nom de la dignité de la femme
Dildo Il s'agit de la traduction du mot godemiché en anglais. Il semble aussi être en usage au Québec
Dirty foot

Variation (fixation) du fétichisme du pied sur les pieds sales ! (No comment, chacun son truc !)

Divorce fidèle Le Kama Sutra donne ce nom à la pratique consistant à se regarder mutuellement se caresser
Doggie Style Levrette
Dogging

Action de rencontrer des partenaires, connus ou inconnus, dans des lieux publics extérieurs, souvent des parcs, pour s'adonner à des activités sexuelles en plein air à la faveur de la nuit.

Doigt de cour

(Faire un doigt de cour) : masturber une femme.

Doigtage

Geste consistant à mettre un doigt dans un orifice et de l'actionner.

Doigts chinois Petites extensions en latex que l'on enfile au(x) doigt(s) et qui permettent de varier les plaisirs du doigtage du vagin ou de l'anus.
Dolly Sisters

Deux chanteuses américaines jumelles, qui chantaient en duo et qui eurent leur heure de gloire dans les années 1920. Elles ignoraient que cette expression signifie aussi les couilles. (in le Dictionnaire des mots du sexe, Agnès Pierron)

Domination La domination (et son pendant "la soumission") est une des trois composantes du BDSM (Bondage, Domination/soumission et Sadomasochisme).
Nommée sous l'appellation D/s (puisque domination et soumission sont intrinsèquement liées), c'est un jeu d'échange de pouvoir ponctuel entre dominant et dominé, dont le but est l'accession, pour chaque partenaire, à un plaisir sexuel et/ou cérébral puissant, dans le respect et la consensualité. Dominer quelqu'un implique qu'à tout moment, la personne dominante se porte garante de l'intégrité physique et mentale de la personne dominée, qui doit pouvoir faire usage en permanence de son libre-arbitre.
Dong - Monnaie vietnamienne (pour un dong, t'as plus rien !)
- Pénis en argot américain
- Utilisé parfois comme synonyme de gros gode (voir double dong)
Donjon

Dans le vocabulaire du BDSM, salle dans laquelle est rassemblé l'ensemble des instruments et matériels nécessaires à l'accomplissement de la discipline (mais dans la pratique on peut très bien s'en passer).

Donjuanisme Collectionneur d'expériences, jamais rassasié (un dragueur fou !) Le don juan n'est pas l'équivalent masculin de la nymphomane, puisque le plaisir de la conquête, de la séduction est plus important que son éventuelle conclusion sexuelle. Le masculin d'une nymphomane est un Satyriasis
Dopamine

C'est en quelque sorte l'hormone de la séduction. Elle agit au moment de la formation d'un couple et pendant environ 2 ans et demi. Après cela, elle est remplacée par l'ocytocine, qui est l'hormone de la tendresse.

Doraphilie

Fétichisme de la fourrure.

Dormeur du val

Le clitoris qui ne demande bien sûr, contrairement à celui du poème d'Arthur Rimbaud, qu'à être réveillé...

Dornes (Yvonne) (1910-1994) Elle fut la fondatrice du Planning Familial en 1955. Elle fut aussi l'amante de Jeanne Leviton
Doublarde

(argot de la prostitution). Prostitué qui exerce son activité pendant certaines heures dans le studio de passe d'une autre prostituée et qui la rétribue en conséquence. En France la chose est interdite et est bizarrement qualifiée de proxénétisme immobilier ! Ne pas confondre avec doublette.

Double Dong

Très long gode (au moins 80 centimètres) terminé à ces deux extrémités par un pseudo phallus. Permet toutes sortes de pénétrations simultanées à deux !

Double gode Un double gode est un dispositif composé d'un premier gode permettant la stimulation vaginale tandis que le second d'une taille légèrement inférieure est adapté à la pénétration anale.
Double pénétration

Comme son nom l'indique ? Pas forcément ! Car si ce qui vient à l'esprit est d'abord la pénétration vaginale et anale simultanée (le sandwich !), la double pénétration peut être exclusivement vaginale, voire anale !

Doublette (argot de la prostitution) : prestation impliquant deux filles pour un client. On dit aussi duo… mais également trio (si l'on compte le client). Ne pas confondre avec doublarde.
Douches sexuelles On distingue : La douche blanche (pluie de sperme pratiquée par des partenaires multiples), la douche dorée (golden shower, douche à l'urine). La douche brune (brown shower) est l'action de déféquer sur le partenaire. Existent aussi les douches de salive, de lait et, beaucoup plus rare, sachez si quelqu'un vous propose une douche romaine, qu'il s'agit d'une régurgitation…
Douzil Petite cheville qui sert à boucher le trou fait à un tonneau pour en tirer du vin. Par extension chez Rabelais, c’est aussi le sexe mâle
Downblousing

De down (dessous) et blouse (chemisier). Forme de voyeurisme se polarisant sur la vision d'une poitrine de femme (par transparence ou lorsqu'elle se penche). Un autre stade va consister à photographier la personne en question, voire à diffuser cette photo sur le net.

Drag-Queen

Homme se travestissant occasionnellement de façon exubérante par jeu ou pour les besoins d'un spectacle. Une drag-queen n'est pas nécessairement un homosexuel, ni un travesti.

Draghixa Connue aussi sous le nom de Draghixa Laurent et née en 1973, elle fut une actrice X qui enchanta les écrans pendant les années 1990 grâce à un corps de rêve et à un sourire désarmant, qui ne la quittait ni pendant les doubles pénétrations ni pendant les éjaculations faciales. Elle ne fût active que de 1993 à 1996, même si films et compilations continuèrent de sortir après cette date. Elle tourna notamment : Les lolos de la garagiste (Alain Payet 1993 avec Elodie), Le Parfum de Mathilde (Marc Dorcel 1994 avec Simona Valli, Maeva et Elodie, Hot d'or de la meilleur actrice), Citizen Shane (Marc Dorcel 1994, avec Elodie, Anita Rinaldi, Maeva). Reconvertie dans la mode et le design, elle a aujourd'hui un regard détaché sur ces années X, elle en parle peu, mais ne renie rien.
Drapeau C'est la communauté homosexuelle qui, la première eut l'idée en 1978 de créer un drapeau qui lui serait dédié. Les bisexuels en adoptèrent un à leur tour, rouge, magenta et bleu, en 1998, puis d'autres furent créés avec plus ou moins de bonheur... Lien vers une galerie de "drapeaux du sexe".
Dress-Code

Exigence vestimentaire dans certaines soirées ou parties. Il est par exemple souvent demandé de s'habiller de cuir (ou de vinyle) dans les soirées fétichistes ou SM. Dans d'autres on va exiger le port des porte-jarretelles... J'ai reçu une invitation pour un vernissage dans une librairie érotique où le dress-code demandait de venir en marquis ou marquise du XVIIIe siècle... et une autre pour une golden shower party où il fallait emporter un pyjama…

Dromadaire

Prostituée (insulte, argot)

Dru Fidèle, ami, amie, amant (en français du Moyen-âge). De ce fait, druerie = galanterie.
DTC Acronyme "branché" que l'on retrouve sur les forums de discussions. Celui qui ne connaît pas la signification se sent frustré et celui qui la connaît la reçoit comme une insulte. DTC signifiant "dans ton cul". C'était juste à titre informatif, mais c'est aussi ça la fonction d'un dictionnaire !
Dubout Albert

(1905-1976) Affichiste et dessinateur, il est connu du grand public pour ses chats rigolos, ses bourgeois minuscules terrorisés par des mémères XXL, ses affiches pour Marcel Pagnol et ses illustrations très personnelles du Kâma-Sûtra. Il est aussi l'inventeur d'un genre particulier, le sadisme comique. Dubout est de plus l'auteur d'un grand nombre de dessins "pornographiques" dans lesquels il se révèle être un joyeux pervers polymorphe puisqu'y sont abordés les partouzes, l'homosexualité et la bisexualité masculine, les transsexuelles, l'engodage masculin, l'uro, la zoophilie...

Dumicole Qui vit dans les taillis, dans les buissons et par extension ce qui s'y dissimule. "L'inspecteur Fougnard suggéra que l'exhibitionniste de la RD314 était très probablement dumicole"
Duplessis (Marie)

(Alphonsine Duplessis, 1824-1847) Cette belle et éphémère courtisane française qui fut entre autre la maîtresse de Franz Liszt et d'Alexandre Dumas fils portait toujours à la boutonnière un camélia de couleur blanche, (sauf quelques jours par mois où la fleur était rouge). Décédée de la tuberculose à 23 ans elle fut immortalisée au théâtre par Alexandre Dumas fils (La Dame aux Camélias) puis à l'opéra par Guiseppe Verdi (la Traviata)

Duthé (Rosalie)

(1748-1820) D'abord danseuse à l'opéra de Paris, elle est introduite (sic) dans le milieu des courtisanes de Louis XV. Elle fait connaissance de financiers dont l'un lui achète un hôtel particulier dans le quartier Saint-Lazare. Elle eut notamment pour amants le duc de Chartres et le comte d'Artois, mais aussi, sa réputation devenant internationale, le roi Christian IV du Danemark. Elle inspira maints peintres et sculpteurs, comme Fragonard, Vigié-Lebrun et Houdon.

Duvet (Xavier) Dessinateur né en 1964. Ses dessins très crus et très réalistes (souvent réalisés à l'aérographe) ont pour source d'inspiration la féminisation, les transsexuelles et la domination. Outre quelques titres isolés Duvet est l'auteur de trois grandes séries : Discipline (depuis 1995), TransFrancisco (depuis 2007) et Féminisations (depuis 2007)
Duveté

Recouvert d'un fin duvet. "Comme elle était penchée, sa position faisait ressortir un beau cul bien rebondi, brun et duveté dont la fine peau était tendue à craquer" (Guillaume Apollinaire)

Dworkin (Andrea)  (1946–2005) Ultra-féministe américaine, ayant décrétée que tous les mâles étaient des violeurs en puissance, elle est décédée avant d'avoir pu réaliser son rêve de vouloir émasculer tous les hommes. (Ouf...) "Un philosophe est-il encore un philosophe quand il bande ?" Cette douce connerie est signée Andréa Dworkin qui expliquait carrément qu'un homme pouvait raconter tout de qu'il voulait, quand il était prisonnier de ses pulsions et de ses hormones ce n'était même pas la peine de l'écouter... autrement dit, tout débat avec un homme ne pouvait avoir aucune valeur... Fit aussi cette ahurissante déclaration : "Les relations sexuelles entre un homme et une femme ne sont politiquement acceptables que lorsque le pénis de l'homme est mou."

Page mise à jour le 02/08/2014 18:15